Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bruyères-Vosges

Bruyères-Vosges

Je développe ce blog depuis décembre 2005, afin de partager ma passion pour ma ville natale de Bruyères et ses environs. J'y présente photographies récentes et Cartes Postales Anciennes (CPA). J'y fais part de mes souvenirs et je décris des itinéraires de balade ainsi que les multiples sites touristiques à voir absolument.

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Photos BRUYERES, #bruyeres-vosges, #Bruyeres en ville, #Fontaine Saint Georges, #Avison, #Pointhaie, #Point de vue, #Château

Le 22 juin 2009, départ pour l'Avison et son mirador, avant de se rendre à la Petite AVISON.

Vue sur les travaux d'aménagement des terrains situés le long de la ruelle qui contourne l'Institution Jeanne d'Arc.


En arrivant sur la rue du Cameroun, cette fontaine remise en service n'est pas sans rappeler celle qui se trouve près du presbytère.

Ensuite, un arrêt photos au rond point Général Bigeard sur la place Stanislas. Vous remarquerez que le ciel  de plus en plus occupé par les nuages, se fait menaçant.





La fontaine Neptune, le kiosque à musique sur la place Stanislas, avec en arrière plan la montagne de l'Avison, mais aussi ... les nuages !
 

  Regard vers le carrefour du Bayeux et la salle des fêtes. Une précision en passant, l'Office du Tourisme se trouve dans l'entrée de la salle des fêtes.

 

La fontaine de la paix et de la liberté, située Place du commandant Paul FLESCH, en face de l'ancienne caserne de pompiers.
 

Le sommet de la montagne de l'Avison

 

Les sentiers des forêts bruyèroises sont fort bien balisés, de plus ils indiquent les temps de parcours.

 

Les roches de l'Avison

 

La tour de l'Avison


Arrivés au sommet de la tour de l'Avison, il fallait se rendre à l'évidence, une averse arrivait. Ce fut une succession d'averses, pas très violentes, mais suffisamment rageantes pour le photographe passionné de BRUYÈRES que je suis. Nous devrons à trois reprises nous réfugier dans la tour pour nous mettre à l'abri.

Je publie tout de même la série de photographies prises entre les averses. L'effet contre jour en ce milieu d'après midi conjugué à un ciel tourmenté, transforme radicalement le paysage, si vous faites la comparaison avec des séries de photos précédentes.

 

Le lac de Pointhaie.



 

Timides rayons de soleil sur la Place Stanislas

 

La montagne du Château
L' Hôpital





 

Zoom sur le rond point Général Bigeard, en arrière plan, les travaux d'aménagement des terrains situés entre l'institution Jeanne d'Arc, l'Ecole primaire et le parking existant.

 

Par rapport à un précédent article, devinez les ruelles de la Fontenotte et des Chenelles.


Après une averse, timide percée du soleil du côté de l'Héledraye et de la route de Fays.





Nous descendons ensuite  à la Fontaine saint Georges, en passant par la chapelle de la Roche. Je ne ferai pas de photo de la chapelle de la Roche alors plongée dans l'ombre du fait de sa situation géographique, et ce malgré la tendance au retour du soleil.



La chapelle de la Roche en arrière plan.
Effet tempête ou marques de travaux forestiers, le site mériterait un nettoyage pour retrouver toute sa splendeur.Voir le lien
ajouté en fin d'article relatif au nouvel aménagement de ce secteur.



Laissant la fontaine Saint Georges, nous montons en direction de la moins connue Petite Avison. Quelques vagues souvenirs de jeunesse me rappellent qu'il y a un chemin qui permet de faire le tour  de cette montagne en passant près d'anciennes carrières de grès rose.

Ces deux photographies confirment le retour du beau temps. Nous empruntons le chemin sur la gauche, dans le sens du parcours sportif qui a été aménagé.







Les anciennes carrières de grès rose. Evidemment, en quarante ans, les arbres ont eu le temps de se développer.



Nous arrivons soudain à un endroit dégagé qui offre un point de vue sur l'Eglise de BRUYÈRES et sur la montagne du Château. Je n'avais pas souvenir de ce point de vue, une bonne occasion donc de prendre pour ce qui me concerne, des photos inhabituelles de BRUYÈRES.


En bas à droite, la route de Vervezelle qui longe la sapinière dont je parle dans l'article relatif à la Glacière.

Vu sous cet angle, notez la forme allongée de la montagne de Buémont. Pas étonnant donc qu'il faille pas moins de quarante cinq minutes de marche pour monter de la rue de Buémont à la roche de Buémont.




Nous bouclons ensuite le chemin en arrivant à la fin du parcours sportif, où certains au vu de cette pancarte, pousseraient un ouf de soulagement.
Sans doute pas le cas du coureur que nous avons croisé trois fois en faisant cette boucle de la petite Avison.

 

Nous rejoignons ensuite la route de Belmont pour revenir sur BRUYÈRES.

 

Un arrêt photo digitales.


Les corps de bâtiments d'une ancienne exploitation agricole en cours de vente

La maison de retraite
 

_______________________________________________________________________



Ce que je retiens principalement de cette balade, c'est la vue sur BRUYÈRES depuis la Petite Avison, vue dont je ne me souvenais pas.

J'y retournerai lors d'un futur séjour à BRUYÈRES, de préférence le matin pour éviter d'être à contre-jour et si le ciel est avec moi, par beau temps. de belles photos en perspective.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Photos BRUYERES, #Buemont, #bruyeres-vosges

Le 6 février 2008, je publiais l'article "BRUYERES-VOSGES : le BUEMONT montagne oubliée?"

undefined
(Cliquer sur la photo pour revoir cet article)
En fin d'article, je m'étais alors promis  d'aller voir de plus près le BUEMONT à l'occasion d'un séjour à BRUYERES.
Le 24 juin début de matinée, je pris ma voiture pour faire un tour de reconnaissance de la rue de Buemont, car j'avais bien imaginé au vu des photos aériennes, où pouvait commencer le chemin qui mène au sommet du Buemont.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir à l'endroit présumé, un panneau indiquant "Roche de Buemont à 45 mn".
Autant les roches de Pointhaie, de Fouchon, de l'Avison, de la Clochette sont connues à BRUYÈRES, je me fis la réflexion que moi Bruyèrois de naissance, je ne connaissais pas l'existence de la roche de Buemont. Ma décision fut prise sur le champ, j'irais à la roche de Buemont pendant ce séjour de juin 2009 à BRUYÈRES.

Jeudi 25 juin 2009, alors que je venais de faire Pointhaie et la Glacière le matin, après le déjeuner je parti avec mon épouse à la découverte de la roche de Buemont. Y aurait-il un point de vue depuis cette roche ? A voir la montagne de Buemont depuis la ville, rien ne permet d'en être certain.

Une première halte pour photographier cette fourmi géante, située rue du 442 ème Régiment Américain d'Infanterie (angle avec la rue Poincaré)



(cliquer sur les photos et CPA de cet article pour les agrandir)

A gauche la rue de la Basse de l'Ane, à droite la rue de Buémont que nous empruntons pour rejoindre la montagne de BUEMONT située en arrière plan.



Nous parcourons la rue de Buémont jusqu'au début du chemin repéré la veille. Ce qui ne m'empêche pas de me retourner pour faire cette photo de la Montagne du Château.



Vue sur la Basse de l'Ane située au pied de la montagne de l'Héledraye



Encore un regard vers BRUYÈRES en se retournant sur la rue de Buémont.






Nous voici arrivés à la pancarte indiquant la roche de Buémont à 45 minutes de marche.
Un bon conseil en passant, la rue de Buémont est étroite, il n'y a pas de place pour stationner, il est nettement préférable de s'y rendre à pied.




Le chemin est pratiquement couvert de végétation. Il donne l'impression d'être peu parcouru.


Des résineux d'une belle hauteur, qui semblent aller chercher la lumière, tant le sous bois est sombre.


Arrêt sur image de digitale poupre, plante très courante dans la forêt bruyèroise, majestueuse mais toxique.


Après 20 à 25 minutes de marche, nous arrivons à l'embranchement d'un autre chemin indiquant également la roche de Buémont. Nous avons alors le choix, soit continuer le chemin sur lequel nous sommes ou prendre ce chemin sur la droite. Solution que je choisis alors en me disant au retour, nous descendrons par le chemin de ronde normal. En écrivant cet article, je dois dire qu'il est préfèrable de rester sur le chemin "normal" car celui qui part sur la droite n'est pas dégagé par endroits, il reste des traces d'une précédente tempête.


Après avoir retrouvé le chemin "normal", nous continuons jusqu'à voir un pancarte indiquant un sentier à suivre en contrebas pour se rendre à la roche de Buémont. Nous décidons alors de poursuivre pour aller au sommet du Buémont, matérialisé par ce panneau rond qui indique une altitude de 571 mètres.
Le sommet du Buémont est principalement couvert de pins et de quelques feuillus (hêtres et châtaigners) .
mais nous ne sommes pas au sommet de l'Avison, aucun point de vue sur BRUYÈRES. Seul le bruit de la circulation routière sur la D420 est perceptible. Descendons alors à cette roche de BUEMONT pour vérifier si nous aurons un point de vue sur BRUYÈRES.


En descendant sur le sentier menant à la roche de Buémont, nous arrivons à cette roche. Un balayage à 180 degrés ne révèle alors aucun point de vue sur BRUYÈRES. Je me dis alors intérieurement, tout cet effort pour si peu, c'est bien dommage. Soudain mon épouse qui était devant moi m'appelle en me disant, j'y suis, il faut contourner cette roche et continuer le sentier.


Arrivé sur place, mon premier regard a été pour le point de vue, ouf, il y avait un point de vue sur BRUYÈRES depuis la roche de BUEMONT.
Mon deuxième regard a été pour ce panneau indiquant le roche de BUEMONT à une altitude de 550 mètres. je vous avoue que je n'ai pas eu le réflexe de regarder au sol pour voir ce que je pouvais photographier de la roche de BUEMONT, comme je l'ai fait tout naturellement à Fouchon, Poitnhaie, Avison ou aux roches de la Clochette.
Ce sera donc une raison d'y retourner.


Voyons maintenant le point de vue sur BRUYERES.
Une première photographie qui donne une vue générale. Il est cependant aisé de constater que la végétation qui se trouve devant la roche masque partiellement les maisons situées en contrebas.
Pour les constructions, la vue sur BRUYERES, s'étend approximativement de l'Institution Jeanne d'Arc au dela du lycée Jean Lurçat.


Sur la gauche, la roche de BUEMONT offre de gauche à droite, une vue  sur le sommet de l'Avison , le massif du Borémont et la montagne du Château.


En utilisant une grande focale (zoom à 300 mm), il est alors possible de ne pas être gêné par la cime des pins qui se trouvent en premier plan. Ci contre par exemple, le sommet de l'Avison avec le mirador et le relais de télévision photographiés depuis la roche de BUEMONT.


La montagne du Château vue depuis la roche de BUEMONT.


Zoom sur la rue Poincaré, le lycée Jean Lurçat au milieu en arrière plan.





Vue rapprochée sur les maisons du quartier de la rue de Bellevue.


L'ancienne ferme située près du passage à niveau en amont du tunnel côté Epinal.


L'église romane de Champ-Le-Duc, vue de la roche de BUEMONT. Remarquer que la photographie avec une longue focale permet de rapprocher les sujets éloignés mais écrase la profondeur. Les différents plans sont très rapprochés.


L'institution Jeanne d'Arc, école privée de BRUYÈRES.


Le lycée Jean Lurçat


Au retour, nous descendons par le chemin qui fait le tour de la montagne de BUEMONT. Au cours de la descente, nous avons une vue sur les maisons de la rue de Bellevue, puis en continuant, sur le sommet de l'Avison.



Zoom sur le quartier de la rue de Bellevue.


Pour terminer d'illustrer cet article, voici deux photographies panoramiques prises depuis la roche de BUEMONT.



Cette balade à la roche de Buémont, que je ne connaissais pas ,est pour moi une grande satisfaction. Je peux ainsi présenter des photographies de BRUYERES sous un angle différent des points de vue de la roche de Fouchon, des roches de Pointhaie, de la Pointe de l'Héledraye et du Mirador.
Je reste cependant avec une interrogation, car  j'ai un  doute  sur la situation exacte de roche de Buémont.
La roche de Buémont n'est pas visible depuis BRUYERES, en témoigne cette photographie que j'ai faite en mai 2008.



Pourtant, il semblerait qu'il n'en a pas toujours été ainsi au vu de cette carte postale ancienne de BRUYÈRES.



La tache plus claire encerclée de vert, ne serait-elle pas la roche de BUEMONT ?
D'avance merci de votre avis, que je vous invite à exprimer en ajoutant un commentaire à cet article.


En conclusion, j'ai l'impression que la roche de Buémont est peu connue des Bruyèrois, aussi je me permets de faire une suggestion aux élus et responsable de l'Office National des Forêts de Bruyères, à savoir dégager la roche de Buémont des arbres qui la masquent.
Cette action aurait un double intérêt, rendre la roche visible depuis la ville et améliorer le point de vue. Deux facteurs intéressants pour susciter l'intérêt d'une visite chez les touristes et Bruyèrois.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #CPA + Photos BRUYERES, #bruyeres-vosges, #Pointhaie, #Lavoir, #La Glacière, #Château

25 juin 2009 en fin de matinée. Je revenais d'une belle balade aux roches de Pointhaie par la route de Vervezelle,

 

La montagne de Pointhaie vue depuis la route de Vervezelle
(cliquer sur l'image pour l'agrandir, idem pour toutes les photographies de cet article)

La route de Vervezelle avec la montagne de Pointhaie en arrière plan.


je passai ensuite à hauteur d'une sapinière à travers laquelle j'arrivais  à distinguer en contrebas, les reflets scintillants de lumière sur l'eau d'un étang.
J'en conclus alors qu'il s'agissait  de l'étang de la Glacière. Etang qui était exploité à l'époque pour extraire la glace en hiver afin d'alimenter la brasserie, comme je l'avais appris en achetant une carte postale ancienne (voir en fin d'article).

Je continuai alors mon chemin pour revenir sur BRUYERES, me disant que malheureusement, cet étang était situé sur une propriété privée.

Au débouché du virage après la sapinière, mon regard fut attiré à l'entrée de Bruyères, avant d'arriver au lavoir, par une vue inhabituelle sur la Chapelle Sainte Blaise de la montagne du Château.

Je m'empressai alors de photographier cette chapelle avec mon Nikon équipé d'un zoom 16_85 mm.

L'envie de photographier la chapelle en plus gros plan, alors que j'étais sur la route, me décida à remplacer le 16_85 par un 70_300 mm, pour les connaisseurs, l'équivalent d'un 450 mm en 24x36.


 

L'avantage d'un réflex est bien de pouvoir changer d'objectif, mais j'avoue que pour moi c'est toujours une opération délicate par crainte de voir des poussières sur le capteur. Aussi je prends mon temps et de multiples précautions.

Alors que je venais juste de changer d'objectif, je vis une dame, qui  de sa maison,  venait dans ma direction. Sans doute voulait elle savoir ce que je faisais.

Dès qu'elle fut à portée de voix, je m'empressai de lui dire : soyez rassurée, ce n'est pas votre maison que je photographie, mais la chapelle Sainte Blaise sur la montagne du Château.


Elle me dit alors aussitôt, "mais ne seriez vous pas Monsieur POIX ? ", question à laquelle je répondis  évidemment par l'affirmative.

"Rappelez vous, je vous ai adressé des photos par e-mail l'année dernière en rapport avec votre blog sur BRUYERES "

 

Ce fut pour moi le début d'un bonheur inespéré, car la propriétaire de la Glacière m'invita alors à entrer dans sa propriété. J'eus une conversation très chaleureuse avec elle et son mari au sujet de BRUYERES et de ma passion pour la photo et l'informatique qui m'ont conduit à créer ce blog. 



Puis ils me dirent tous deux, nous devons aller au marché, alors faites toutes les photos que vous souhaitez, prenez votre temps. Prenez aussi le chemin derrière la maison, il mène à la réplique de la grotte de Lourdes.

J'avais l'impression de vivre un rêve, rendez vous compte, j'étais loin de penser une heure plus tôt alors que je contemplais BRUYERES depuis les roches de Pointhaie, que je continuerais cette ballade en étant invité à visiter la propriété de la Glacière.

 

Je tiens particulièrement, en écrivant cet article, à les remercier, car ils m'ont permis de faire des photos que j'amais je n'aurais pu faire sans leur invitation.



L'appareil étant équipé du 70-300, je commençai par la chapelle Sainte Blaise. Depuis le bord de l'étang de la Glacière, le point de vue est magnifique, aucun arbre ne gêne la prise de vue.


Je rechangeai après d'objectif pour le 16-85mm. Je fis ensuite le tour de l'étang, pour faire cette suite de photographie au gré de mon inspiration. J'avoue avoir été impressionné par le charme de ce havre de paix. Il n'y a pas à dire, la présence d'un étang  au pied de l'Avison, une riche végétation composée entre autres de  nénuphars, et de roseaux complétent à merveille la vue imprenable qu'offre la Clacière sur l'Eglise, la montagne du Château et sa chapelle.







 











 

Ci dessous, les bâtiments de l'ancienne brasserie Bexon. Je me rappelle très bien le sigle des bouchons de porcelaine des bouteilles de bière constitué de trois B imbriqués qui signifiaient "Brasserie Bexon Bruyères"







Je me souviens juste que cette plante est d'origine exotique et comme vous pouvez le voir de part sa taille, qu'elle se plait à merveille sur cette terre. Peut être que le propriétaire pourra préciser le nom de cette plante en ajoutant un commentaire.
 
03/11/2009 : Je remercie le propriétaire qui m'a adressé un message pour préciser que cette plante exotique est la Grande Berce du Caucase.

Suite à un commentaire posté par un visiteur, je précise que c'est une plante à regarder mais à ne pas toucher si vous en voyez une. La Berce du Caucase s'est très bien adaptée en Europe, notamment le long de nos rivières. Le propriétaire de la Glacière m'avait dit que c'est une plante toxique. Il suffit que la peau entre en contact avec la sève, pour qu'il s'en suive des brûlures du fait de l'exposition à la lumière. Pour avoir des explications complètes sur cette toxicité, veuillez cliquer sur le lien suivant: Berce du Caucase


Autre particularité sur la propriété, cet ensemble de pierres qui avait été constitué pour faire une réplique de la grotte de Lourdes. Quand je pense que j'avais vu il y a plus de deux ans, une CPA de la Grotte de Lourdes à BRUYERES-VOSGES chez un vendeur de l'Espace Champerret à Paris, ma réaction avait été de ne pas comprendre, pensant plutôt à une erreur. Bien dommage, j'aurais mieux fait de l'acheter, car j'en ai eu l'explication lorsque j'ai reçu le message des propriétaires de la Glacière en juillet dernier.



Rectificatif apporté le 03/11/2009 :

Erreur, sans doute rendu euphorique par cette visite que je n'attendais pas, je suis allé un peu vite et ce que j'ai pris pour la réplique de la grotte de Lourdes est en fait une fontaine. Il est vrai que je me souviens avoir eu du mal à reconnaître la photo que les propriétaires de la Glacière m'avaient envoyée en août 2008. Je me souvenais d'un monticule de pierres couvert de lierre, aussi ma conclusion a été quelque peu trop hâtive.
Je me devais de faire ce rectificatif, suite au message reçu des propriétaires pour me signaler cette confusion.
En attendant de
peut-être pouvoir photographier dans l'avenir cette grotte, je publie ci dessous la photo prise par les propriétaires.

 

Voici ci dessous la photo que m'ont adressé les propriétaires de la Glacière après que j'aie publié ce rectificatif à l'article. Encore merci.

________________________




S'il n'est pas évident d'évaluer l'âge d'un arbre, des arbres magnifiques plus que centenaires ornent la propriété.

Voici ensuite quatres photos panoramiques réalisées par assemblage de deux ou trois photos.












 

A l'époque, l'étang de la Glacière avait été creusé au pied de l'Avison, pour l'extraction de la glace en hiver. La glace ainsi extraite alimen mentait la cave glacière de la brasserie Bexon.


Avant de quitter la propriété pour rejoindre le lavoir, je fis cette dernière photographie.

Le chemin du retour passa comme prévu par le quartier du lavoir.









Après le lavoir, je suis rentré à la maison, émerveillé par cette visite de la Glacière. Encore merci à ses propriétaires.

Pour terminer cet article voici la très belle photo de l'étang qu'ils m'ont envoyé l'année dernière. En arrière plan, la montagne de Fouchon à gauche, celle de Pointhaie à droite.

 
§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Galeries CPA - PHOTOS BRUYÈRES

01-L'Avison

 

02-La Basse de l'Âne - Le Buemont

 

03-Le Bayeux - La place Léopold - l'Hôtel de Ville

 

04-Les Casernes

 

05-La Chapelle de la Roche et la Fontaine Saint Georges

 

06-Le Château - La Chapelle Saint Blaise - La Cabée

 

07-Chemin de Fer

 

 

09-Commerces-Hôtels-Restaurants-Cafés

 

10-Défilés - Divers

 

11-Ecoles

 

12-Eglise

 

14-Les Etangs de Monplaisir et Pointhaie

 

Gérardmer, chars de la Fête des Jonquilles 2013

 

A voir dans les Vosges

Articles récents

UTILISATION DES PHOTOS

A l'exception de quelques photographies pour lesquelles je cite l'auteur qui m'autorise à les publier, je suis l'auteur de toutes les photographies que je présente sur BRUYÈRES-VOSGES.

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation.

Toute personne désireuse d'utiliser une de mes photographies à des fins non commerciales, voudra bien m'en adresser la demande en utilisant le

Formulaire de contact (Cliquer sur le lien pour accéder au formulaire)

Je lui répondrai par courriel en lui demandant de préciser la source de la photo utilisée sous la forme :

" Photographie source blog

BRUYÈRES-VOSGES "

 http://www.bruyeres-vosges.fr/

Le demandeur auquel j'aurai accordé le droit d'utilisation pourra redimmensionner la photographie sans toutefois la recadrer.

Hébergé par Overblog