Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bruyères-Vosges

Bruyères-Vosges

Je développe ce blog depuis décembre 2005, afin de partager ma passion pour ma ville natale de Bruyères et ses environs. J'y présente photographies récentes et Cartes Postales Anciennes (CPA). J'y fais part de mes souvenirs et je décris des itinéraires de balade ainsi que les multiples sites touristiques à voir absolument.

Articles avec #mirador catégorie

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #CPA BRUYERES, #Photos BRUYERES, #Avison, #Mirador

Aujourd'hui, surprise de taille à l'Avison, les Bruyèrois n'en croient pas leurs yeux. 

Le Mirador, qui du haut de ses 15 mètres, s'élevait au sommet de l'Avison, voit subitement sa hauteur diminuée !

Mais quels peuvent être les auteurs de cette atteinte au patrimoine Bruyèrois ? Mystère !

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Le Mirador aura donc connu bien des transformations.

A l'origine, il était en bois comme le montre cette carte postale ancienne.

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Le Mirador en grès des Vosges que nous connaissons a été construit en 1900, en lieu et place de cet ancien mirador en bois.

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Il a été partiellement détruit pendant les bombardements de 1944. Cette photo prise après guerre depuis la Place Stanislas en est l'illustration. 

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Comme l'explique la plaque apposée au départ de l'escalier, le Mirador a été réparé par l'Entreprise Monnot en 1957 sous la direction de Monsieur Baumann, Architecte et sous la Municipalité de son Maire René Drahon.

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Avec le progrès technique, il a ensuite a subit au fil des ans, quelques transformations avec la pose de systèmes de télécommunications et télédiffusion.

En souvenir, voici le Mirador élancé que nous avions l'habitude de voir jusqu'aujourd'hui :

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Aujourd'hui c'est donc l'émoi à BRUYÈRES de voir le Mirador ainsi amputé.

Comme le moral des Bruyèrois, la vue à 360° en prend un coup.

Maigre consolation, il est dorénavant plus rapide et moins fatiguant de monter au sommet du Mirador.

 

L'enquête progresse, affaire à suivre ...

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Aujourd'hui 07 avril 2017, je me dois d'apporter une précision :

Amis visiteurs qui lisez cet article, il ne vous aura pas échappé que ma publication date du 1er avril 2017.

L'auteur de cette mauvaise farce a été retrouvé du côté du Lac de Pointhaie ...

BRUYÈRES-VOSGES : surprise de taille à l'Avison

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Photos BRUYERES, #Buemont, #Helledraye, #Mirador, #Point de vue

Voilà quelques mois d'inactivité sur ce blog que j'explique par la période de flottement que j'ai connue après que mes parents aient tous les deux rejoint l'éternité entre mai 2015 et avril 2016.

J'ai toujours repoussé en moi l'idée qu'un jour viendrait où ils ne seraient plus de ce monde. Je n'osais pas imaginer que je n'aurais plus le plaisir de venir les voir tout en retrouvant mes forêts, et ma ville de BRUYÈRES que j'aime tant.

Après cette période creuse, je suis bien décidé à reprendre mon activité et à partager de nouveau ma passion pour BRUYÈRES et la photographie.

Ma première publication sera consacrée à cette maison dans laquelle j'ai vécu tant de bons moments. Après la vie, c'est ce que mes parents nous ont donné de plus beau en travaillant dur et en faisant tout pour que nous ne manquions de rien. Je leur en serai toujours reconnaissant.

Mes parents se sont lancés en 1959 pour faire construire la maison que nous avons habitée en 1960.
1960 fut le début d'une longue complicité entre mon père et moi en termes de bricolage et de travail dans la maison. Je me souviens qu'à l'époque il m'avait confié une spatule et qu'avec lui, je grattais le plâtre qu'il y avait par endroits sur la chape de ciment, avant qu'une entreprise vienne poser le linoléum.

Construction de la maison en 1959

 

BRUYÈRES-VOSGES : une maison synonyme de bons souvenirs
BRUYÈRES-VOSGES : une maison synonyme de bons souvenirs

Sur cette photo de 1961, il est intéressant de remarquer comme la colline du Château était dégagée à l'époque. La ruine du château aujourd'hui masquée par les arbres était bien visible.

J'ai retrouvé la photographie suivante de la maison, que j'avais prise depuis la pointe de l'Helledraye. C'était mes débuts en photographie avec mon premier appareil photo argentique reçu en cadeau. 

BRUYÈRES-VOSGES : une maison synonyme de bons souvenirs

Lorsque nous allions nous promener en forêt nous aimions nous attarder aux différents points de vue pour repérer où la maison était située dans le paysage.

Bien que j'aie quitté BRUYÉRES en 1976 pour m'installer en Ile de France, j'ai toujours continué lors de chaque séjour, à parcourir mes forêts bruyèroises de long en large, ramenant chaque fois une belle collection de photographies. 

La maison a toujours été un des principaux centres d'intérêt à photographier lors de mes sorties.

Elle est très visible depuis l'Helledraye, le Hallier et depuis la Roche de Buemont qui a été dégagée ces dernières années.

Photo prise de l'Helledraye (Point du Jour) - Avril 2013. En arrière-plan les Hautes Vosges encore enneigées avec le Hohneck à gauche et le Kastelberg à droite.

Photo prise de l'Helledraye (Point du Jour) - Avril 2013. En arrière-plan les Hautes Vosges encore enneigées avec le Hohneck à gauche et le Kastelberg à droite.

Photo prise depuis le Hallier à la base de l'Helledraye - Avril 2013

Photo prise depuis le Hallier à la base de l'Helledraye - Avril 2013

Photo prise depuis la Roche de Buemont - Octobre 2010.

Photo prise depuis la Roche de Buemont - Octobre 2010.

Elle est plus difficile à voir depuis le Mirador parce que partiellement masquée par les arbres.

Photo prise du Mirador - Août 2014

Photo prise du Mirador - Août 2014

Photo prise du Mirador - Mai 2014

Photo prise du Mirador - Mai 2014

Mes parents n'étant plus de ce monde, nous avons vendu la maison en octobre de cette année. Ce n'est pas sans un certain regret car c'est une page qui se tourne.

Que ce soit depuis l'Helledraye, le Hallier, la Roche de Buemont ou depuis le Mirador, je ne regarderai probablement plus la maison comme avant mais heureusement il reste les souvenirs. Et de bons souvenirs.

J'ai réalisé ce photomontage pour retracer la vie de cette maison, de 1959 quand la construction a commencé jusqu'à ce mois d'octobre 2016 où mes frères et sœur et moi l'avons vendue. 

BRUYÈRES-VOSGES : une maison synonyme de bons souvenirs

Bien sûr, je ne pourrai plus voir l'Helledraye et le Buemont comme je les ai vus pendant des années. Mais cette vue reste à jamais gravée dans ma mémoire.

Vue sur l'Helledraye et le Buemont - Juin 2015

Vue sur l'Helledraye et le Buemont - Juin 2015

Avec le temps qui passe, je peux maintenant penser à cette maison en positivant. Avec ma mémoire, je revis tous les bons moments que nous y avons passés.

Cette publication est comme je l'écris en introduction, un redémarrage du partage de ma passion pour Bruyères et la photographie.

Je compte venir dans les Vosges en janvier ou février avec bien sûr des visites à BRUYÈRES au programme.
 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
 

Je souhaite sincèrement aux nouveaux propriétaires, qu'ils vivent avec autant de bonheur que j'en ai connu, dans cette maison dont je garde de bons souvenirs.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§
 

En attendant, je reste proche de BRUYÈRES malgré la distance qui m'en sépare car j'ai entrepris d'organiser un séjour randonnée et visite sur BRUYÈRES et ses environs en juin 2017, pour mes amis de l'association de randonnée dont je fais partie.

C'est ma manière d'agir pour le développement du tourisme dans les Vosges. J'aurai bien entendu l'occasion de revenir sur ce séjour.
 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

19 BRUYERES avril 2011 Mars 2011, par le formulaire de contact de ce blog BRUYÈRES-VOSGES, je reçois un e-mail d’origine japonaise, me demandant des renseignements pour venir à BRUYÈRES.

Après avoir répondu à cet e-mail, nous aurons ainsi plusieurs échanges dans lesquels je donnerai mon avis sur les différentes possibilités de transports, une fois arrivés en France.

J’explique alors que la plus rapide pour venir de ROISSY Charles-de-Gaulle à BRUYÈRES est de prendre le TGV Est Européen de la gare de Paris-Est jusqu’à Épinal, puis de prendre le TER Epinal à Saint-Dié-des-Vosges pour venir à Bruyères.

Au cours de ces échanges, j’avoue qu’ il m’arrivait de me demander si tout cela était bien réel, tellement il me paraissait presque incroyable d'avoir affaire à des visiteurs qui voulaient venir du Japon  à Bruyères.

En fait pourquoi Bruyères ? Je me posais la question.

Je ne tardai pas à demander à mon interlocutrice si elle avait des liens de parenté avec  un soldat américain venant des Iles Hawaï, qui avait libéré Bruyères, elle me répondit que non mais qu’elle avait vu un film, lu le livre parlant de la Libération de Bruyères, qu’ elle souhaitait aller voir le Monument Américain et enfin que les photos que je présentais sur ce blog lui donnaient envie de venir visiter Bruyères et sa région.

Au fil du temps , je compris lors de nos échanges, une quinzaine de message en un mois ; que cette visite avait l'air tout à fait sérieuse.

 Le 21 avril je reçois une message de mon interlocutrice qui m’annonce son arrivée avec sa cousine qui l’accompagnera, le 25 avril 2011 au train de 15h45 à Bruyères et me fait part du plaisir quelle aurait à me rencontrer pour me remercier des renseignements que je lui ai donnés pour  concrétiser ce voyage à Bruyères.

Me rendant justement à Bruyères pour Pâques et la semaine qui suit, je lui réponds aussitôt que je les attendrai à l’arrivée du train à Bruyères.

Vendredi 22 avril 2011, départ de la région parisienne pour les Vosges.

L'accueil de Nobuyo et Mioko
01 BRUYERES avril 2011 Lundi 25 avril après-midi, je me rends comme convenu à la gare de Bruyères pour accueillir nos deux Japonaises Nobuyo et Mioko.

02 BRUYERES avril 2011 Bruyères n’est pas la gare de l’Est à Paris, aussi dès l’arrêt de l’autorail et en leur faisant signe, je me dirige avec mon épouse vers les deux Japonaises qui en descendent.

Cette prise de contact est très cordiale.

03 BRUYERES avril 2011 Après avoir fait connaissance, je leur propose de les amener à l’hôtel des Arcades où elles ont réservé une chambre pour leur séjour.
Intérieurement, ma décision est déjà prise, j’ai bien l’intention de les guider pour visiter l’essentiel de Bruyères car elles repartent le mercredi 27 matin de Bruyères pour faire escale à Nancy avant de rejoindre au soir la capitale où elles passeront le reste de la semaine avant le retour à Tokyo

 

Ne sachant pas parler Anglais, je mesure combien il est dommage de ne pas pouvoir communiquer facilement. Heureusement Nobuyo parle français et arrive à se faire comprendre, nous pouvons lui répondre en français et mon épouse parle un peu anglais. Quand nous éprouvons des difficultés à nous comprendre, Nobuyo sort son traducteur magique qui permet de traduire le japonais en français et réciproquement. Bien pratique.

25 avril 2011, 1ère visites de BRUYERES

04 BRUYERES avril 2011 La réception de l’hôtel ouvrant à 17h30, je leur propose de commencer à visiter Bruyères, et notamment de nous rendre au Monument Américain.

Je n'oublie pas que la visite du Monument Américain est une des principales raisons de leur séjour à BRUYÈRES.

05 BRUYERES avril 2011


06 BRUYERES avril 2011 Nous leur faisons voir ensuite le Noeud de l'Amitié, sur lequel elles lisent avec attention le texte de la plaque commémorative.

07 BRUYERES avril 2011


 08 BRUYERES avril 2011 Puis nous revenons au monument Américain avant de reprendre la voiture pour descendre sur BRUYÈRES.


 09 BRUYERES avril 2011 Nous notons un profond recueillement de Nobuyo et Mioko, je savoure intérieurement le plaisir que j'éprouve à les guider pour visiter BRUYÈRES.


 25 avril 2011, un arrêt aux Sept Frères avant d'aller à Pointhaie
 10 BRUYERES avril 2011 Après cette visite du Monument Américain et du Noeud de l'Amitié, nous redescendons sur BRUYERES. Avant d'arriver aux Quatre Chemins, je m'arrête pour montrer cette curiosité naturelle que constituent les Sept Frères.
 11 BRUYERES avril 2011
 12 BRUYERES avril 2011 Nous arrivons ensuite à l'étang de Pointhaie où nous prenons le temps de faire quelques pas et d'admirer la montagne de l'Avison en arrière plan.
 13 BRUYERES avril 2011
 14 BRUYERES avril 2011
 15 BRUYERES avril 2011

Après cette visite rapide de l'Etang de Pointhaie, nous remontons au centre ville où nous accompagnons Nobuyo et Mioko qui prennent alors possession de leur chambre à l'Hôtel des Arcades.

Nobuyo et Mioko nous remettent des spécialités et souvenirs japonais que nous acceptons avec plaisir.

Nous découvrons qu'elles pensaient que nous habitions BRUYERES et qu'elles sont alors d'autant plus surprises, que nous ayons fait le déplacement de la région parisienne à BRUYERES. La date de leur séjour coïncide avec la fête de Pâques que nous venons passer en famille.

 

Avant de nous quitter, je leur fais la proposition de les accompagner le lendemain matin à l'Avison pour découvrir le panorama du Mirador.

Rendez vous est pris pour 09h30.

Je leur laisse un exemplaire du recueil des principaux points caractéristiques de BRUYERES ainsi qu'un plan de BRUYERES que j'ai récupéré à l'Office du Tourisme en leur expliquant qu'elles pourront ainsi se rendre facilement aux sites caractéristiques qu'il y a à voir en centre ville (Place Stanislas, Fontaine Neptune, etc.)


 mardi 26 avril 2011, une journée bien remplie, d'abord l'Avison.

 Nous nous retrouvons comme convenu devant l'hôtel des Arcades, puis nous nous rendons au point de départ du sentier de montée à l'Avison.

Nobuyo et Mioko nous expliquent alors qu'elles sont déjà retournées ce matin à Pointhaie.


 16 BRUYERES avril 2011 Au cours de la montée à l'Avison, nous faisons un arrêt aux roches de l'Avison, nos deux touristes se montrent très intéressées par la végétation comme les genêts en fleurs,  les fougères, les fleurs de brimbelliers qui donneront les myrtilles appelées "brimbelles" dans les Vosges. Elles profitent également du bon air de la forêt Vosgienne, nous expliquant qu'elles habitent en ville à TOKYO et YOKOHAMA.


17 BRUYERES avril 2011 Reprenant la montée, nous arrivons alors au pied du Mirador, le temps de refaire une petite pause avant de monter à son sommet pour découvrir le panorama.

 

 20 BRUYERES avril 2011Arrivés au sommet, c'est avec un grand étonnement que Nobuyo et Mioko découvrent ce si beau panorama sur les Vosges à 360 degrés.


 18 BRUYERES avril 2011 Nous leur faisons voir tous les sites caractéristiques de BRUYÈRES, comme la Place Stanislas. je leur montre également la pointe de l'Helledraye que je leur propose d'aller voir cet après-midi du 26 avril 2011.

 

 19 BRUYERES avril 2011 Profitant de l'arrivée d'autres personnes, je demande à l'une d'entre elles de nous photographier, ce qu'elle fera bien volontiers.

Nobuyo me demande alors sil y a un cimetière américain dans la région, ce à quoi je lui répond qu'il y a le Cimetière Américain du Quéquément à côté d'ÉPINAL, mais que le temps risque de manquer pour y aller.


 21 BRUYERES avril 2011 En revenant du Mirador, j'emprunte ensuite le sentier qui arrive à la Chapelle de la Roche.


 22 BRUYERES avril 2011Nous rejoindrons ensuite la voiture. Mesurant bien leur intérêt pour les monuments érigés en souvenir des Héros de la libération de BRUYERES, nous nous arrêtons Place du commandant Paul FLESCH à la Fontaine de la Paix et de la Liberté.


puis CHAMP-LE-DUC
23 BRUYERES avril 2011 Nobuyo et Mioko repèrent l'auberge qui se trouve sur cette place et souhaitent nous inviter à déjeuner. Nous les remercions de cette très aimable proposition, mais nous devons aller chez mes parents avec lesquels nous avons déjà prévu le déjeuner. comme il est seulement 11h30, je les emmène alors à CHAMP-le-DUC pour voir l'église romane, hélas fermée. Retour ensuite à l'auberge, nous nous donnons rendez-vous pour 13h30 14h00 place Stanislas pour aller à la pointe de l'Helledraye.


La Pointe de l'Helledraye
24 BRUYERES avril 2011  Après nous être retrouvé sur la Place Stanislas, je prends la direction des Quatre Chemins où nous laissons la voiture pour emprunter le sentier qui mène à la pointe de l'Helledraye. Nous marquons un arrêt à la table d'orientation, les fourmis géantes amusent Nobuyo et Mioko. je leur ferai voir quelques dizaines de mètres plus loin une fourmilière bien réelle et impressionnante par sa taille.


 25 BRUYERES avril 2011 Une photo souvenir à la Pointe de l'Helledraye


 27 BRUYERES avril 2011 Puis nous contemplons la vue sur BRUYERES et l'Avison. Je fais voir le sommet du Mirador où nous étions ce matin. J'explique qu'il y a d'autres points de vue magnifiques sur BRUYERES, comme à la Roche de Fouchon ou aux Roches de Pointhaie, mais qu'il n'est pas possible de tout voir en une journée et demie.


Le Cimetière Américain du Quéquément

 28 BRUYERES avril 2011 En fait, mon idée est d'aller au Cimetière Américain du Quéquément, une fois redescendus de la Pointe de l'Helledraye. C'est une surprise que nous faisons à Nobuyo et Mioko, qui l'acceptent avec grand plaisir.

Une fois sur place, nous nous dirigeons vers le Mémorial US,


 30 BRUYERES avril 2011 Nous visitons la Chapelle située à l'intérieur de ce Mémorial


 34 BRUYERES avril 2011 Puis nous parcourons les allées principales du cimetière


 35 BRUYERES avril 2011 Pendant cette marche, nous notons une fois encore le recueillement de Nobuyo et Mioko.


37 BRUYERES avril 2011  Une fois revenus à la voiture, Nobuyo sort alors un livre écrit en Japonais, livre sur lequel je vois avec surprise des photos de BRUYERES à la Libération et une photo de l'inauguration du Monument Américain. Nobuyo me fait part qu'elle aimerait revoir ce Monument, avant leur départ de BRUYERES. Elle me demande alors s'il y a un taxi à BRUYERES qui pourrait les y emmener.


pour finir les visites de ce mardi 26 avril 2011, retour au Monument Américain

38 BRUYERES avril 2011 Je lui réponds aussitôt que c'est bien volontiers que nous allons retourner au Monument Américain à notre retour à BRUYÈRES.

Une fois sur place, je demande à Nobuyo et Mioko de poser devant le Monument Américain en tenant le livre ouvert à la page de la photo de son inauguration.

 

39 BRUYERES avril 2011 Puis je demande à Nobuyo de présenter la couverture de ce livre que je photographie.

En fin d'après-midi, nous revenons au centre ville où nos touristes se rendront à l'Office du Tourisme et continueront à visiter BRUYÈRES à l'aide du document que je leur ai donné.

A l'issue de cette journée bien remplie, Nobuyo et Mioko se confondent en remerciements à notre égard et nous disent qu'elles n'auraient pas pu voir tout ce qu'elles ont visité si nous ne les avions pas accompagnées. Je suis d'autant plus satisfait de voir que ma passion pour BRUYÈRES, la photographie et la publication de ce blog BRUYÈRES-VOSGES, m'aient conduit à vivre ces deux journées extraordinaires.

Nous nous séparons, et je leur dis alors que je viendrai les chercher le mercredi matin devant l'Hôtel des Arcades pour les descendre à la gare en voiture.

Mercredi 27 avril matin, retour pour ÉPINAL, NANCY puis PARIS
40 BRUYERES avril 2011 Le train en provenance de SAINT-DIÉ-DES-VOSGES entre en gare de BRUYÈRES, nous nous disons au revoir et je remets à Nobuyo une clé USB sur laquelle j'ai copié près de 200 photos que j'ai prises pendant ces deux jours.


41 BRUYERES avril 2011 Le départ est proche.


42 BRUYERES avril 2011 Le TER quitte la gare de BRUYÈRES pour ÉPINAL.

Depuis ce départ, nous continuons nos échanges par mail et par courrier, la publication de cet article est la finalisation de cette aventure extraordinaire qui a permis de nous lier d'amitié avec deux Japonaises que nous espérons bien revoir un jour en France et pourquoi pas une nouvelle fois à BRUYÈRES.

 

Notre rencontre a eu lieu peu de temps après la catastrophe qui a frappé le Japon, avec les conséquences que l'on connaît sur la centrale de Fukushima. Nous n'avons pas manqué de faire part à Nobuyo et Mioko de notre admiration pour le courage et la sérénité qui caractérise le peuple Japonais, même dans les pires catastrophes. Nous leur avons exprimé tous nos voeux pour que le Japon se relève de ce terrible drame.

 

C'est un immense plaisir de publier cet article, que j'ai préalablement envoyé par mail à Nobuyo. Lors de leur départ, j'avais dit que je leur soumettrais avant de le publier, un article racontant leur visite à BRUYÈRES.


Les photographies de cet article en diaporama (lecture en boucle)

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Photos BRUYERES, #bruyeres-vosges, #Mirador, #Point de vue, #Chapelle de la Roche, #Avison, #Pointhaie

Cet article décrit la suite de la balade matinale faite le 23 mai 2009.

Pour continuer cette balade matinale, une dernière photo en direction de l'église et de la montagne du Château avant de pénétrer dans la forêt de l'Avison

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

L'Hôpital de BRUYÈRES vu depuis le début du sentier qui monte à l'Avison

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Des itinéraires bien repérés, ce qui facilite les multiples promenades que les touristes peuvent faire dans les forêts bruyèroises.

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Les Roches de l'Avison

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Pourquoi cette photo ? tout simplement pour montrer la beauté des strates de grès rose, pierre sur laquelle la semence de hêtre a réussi à prendre racine pour se développer.

 

La plaque apposée dans l'entrée de  la tour de l'Avison également appelée Mirador.

Je n'ai pas photographié le Mirador lors de cette balade , pour la bonne raison qu'il était au trois quarts dans l'ombre à cette heure matinale.

"Cette tour de 15 mètres, construite en 1900 a été en partie détruite lors des bombardements de 1944. Elle a été réparée en 1957 par l'entreprise Monnot sous la direction de Monsieur BAUMANN architecte et sous la municipalité de son maire René DRAHON.  Août 1957"

"Cette tour de 15 mètres, construite en 1900 a été en partie détruite lors des bombardements de 1944. Elle a été réparée en 1957 par l'entreprise Monnot sous la direction de Monsieur BAUMANN architecte et sous la municipalité de son maire René DRAHON. Août 1957"

La table d'orientation de la tour de l'Avison

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Ci dessous, une série de photographies faites depuis le sommet de la tour de l'Avison. Photos certes classiques maintenant sur le blog BRUYÈRES-VOSGES, mais à chaque fois différentes selon les saisons, l'heure de prise de vue et selon lapureté de l'atmosphère.

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Vue sur la plaine, vous noterez la pureté de l'atmosphère qui permet d'avoir une vue lointaine et précise de la plaine.

 

A cette heure matinale, le lac de Pointhaie est encore dans l'ombre.

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Arrivée du sentier qui permet de descendre à la Chapelle de la Roche

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Dommage que les vandales soient passés par là. La porte de la chapelle est maintenant fermé par une chaîne cadenassée.

En approchant l'objectif au plus près de la grille, il est cependant possible de photographier la statue qui a été réparée.

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Vue sur le massif du Borémont

 

BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.
BRUYERES-VOSGES : l'Avison, suite d'une balade matinale.

Vue sur les maisons de la rue du Lavoir

 

La troisième étape de cette balade matinale passera par la mairie, la place Doron de nouveau, la ruelle de la Cabée puis la rue Joffre.

Suivre le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

1 2 > >>

Galeries CPA - PHOTOS BRUYÈRES

01-L'Avison

 

02-La Basse de l'Âne - Le Buemont

 

03-Le Bayeux - La place Léopold - l'Hôtel de Ville

 

04-Les Casernes

 

05-La Chapelle de la Roche et la Fontaine Saint Georges

 

06-Le Château - La Chapelle Saint Blaise - La Cabée

 

07-Chemin de Fer

 

 

09-Commerces-Hôtels-Restaurants-Cafés

 

10-Défilés - Divers

 

11-Ecoles

 

12-Eglise

 

14-Les Etangs de Monplaisir et Pointhaie

 

Gérardmer, chars de la Fête des Jonquilles 2013

 

A voir dans les Vosges

Articles récents

UTILISATION DES PHOTOS

A l'exception de quelques photographies pour lesquelles je cite l'auteur qui m'autorise à les publier, je suis l'auteur de toutes les photographies que je présente sur BRUYÈRES-VOSGES.

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation.

Toute personne désireuse d'utiliser une de mes photographies à des fins non commerciales, voudra bien m'en adresser la demande en utilisant le

Formulaire de contact (Cliquer sur le lien pour accéder au formulaire)

Je lui répondrai par courriel en lui demandant de préciser la source de la photo utilisée sous la forme :

" Photographie source blog

BRUYÈRES-VOSGES "

 http://www.bruyeres-vosges.fr/

Le demandeur auquel j'aurai accordé le droit d'utilisation pourra redimmensionner la photographie sans toutefois la recadrer.

Hébergé par Overblog