Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bruyères-Vosges

Bruyères-Vosges

Je développe ce blog depuis décembre 2005, afin de partager ma passion pour ma ville natale de Bruyères et ses environs. J'y présente photographies récentes et Cartes Postales Anciennes (CPA). J'y fais part de mes souvenirs et je décris des itinéraires de balade ainsi que les multiples sites touristiques à voir absolument.

Articles avec #ferroviaire catégorie

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #Photos BRUYERES, #Ferroviaire

J'ai récemment pu acheter deux photographies de locomotives à vapeur en gare de BRUYÈRES.

Ces photos ne portent pas de nom d'auteur mais elles sont légendées. Je me permets de les publier sur BRUYÈRES-VOSGES car elles sont un symbole du passé ferroviaire important de la gare de BRUYÈRES à l'époque où les trains circulaient sur la ligne de BRUYÈRES à MONT-sur-MEURTHE en passant par RAMBERVILLERS.

La première qui a été prise le 9 mars 1967 représente la locomotive 130 B 467 en tête du train marchandises-voyageurs BRUYÈRES-RAMBERVILLERS.

Dans la numérotation du matériel moteur, 130 signifie 1 essieu porteur, 3 essieux moteurs et 0 essieu porteur. Les essieux moteurs sont constitués par les roues de grand diamètre.

(Cliquer sur les photographies de cette publication pour les agrandir)

(Cliquer sur les photographies de cette publication pour les agrandir)

Vous remarquerez sur cette photographie les anciennes casernes du Quartier Barbazan et l'usine de la CIPA dont on aperçoit le nom derrière le tender de la locomotive.

La CIPA, aujourd'hui FICO-CIPA, est une usine qui fabrique des rétroviseurs.  Je sais que cette production fait l'objet actuellement d'un projet de délocalisation, aussi j'espère que les revendications des employés seront entendues. Il est indispensable de conserver des emplois sur BRUYÈRES.

 

La deuxième photographie également prise le 9 mars 1967 représente la locomotive 140 C 130 en tête du train SAINT-DIÉ - ÉPINAL.

Dans la numérotation du matériel moteur, 140 signifie 1 essieu porteur, 4 essieux moteurs et 0 essieu porteur.

Locomotives à vapeur en gare de BRUYERES-VOSGES

Comme je suis dans les souvenirs, et que je parle de la ligne de BRUYÈRES à RAMBERVILLERS, je profite de cette publication pour partager une photo prise le 19 août 2015 : le pont-rail qu'il y a sur la Mortagne derrière le parc de l'Abbaye d'AUTREY.

Locomotives à vapeur en gare de BRUYERES-VOSGES

J'invite les visiteurs désireux d'avoir de plus amples renseignements sur ces locomotives, à consulter les pages dont j'indique le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #Photos BRUYERES, #Ferroviaire, #Pointhaie

Par le passé, j'avais déjà vu une baleine à BRUYÈRES, c'était à l'étang de Pointhaie le 16 juin 2007.

Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES
Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES

1er Avril 2015, je vois des baleines bleues, non pas à l'étang de Pointhaie mais en gare de Bruyères et ce n'était pas un poisson d'avril.

Je vais pouvoir vous en donner l'explication.

_____________________________

Mardi 31 mars 2015, je décide de faire une visite éclair à BRUYÈRES pour y voir mes parents. Mercredi 1er avril 2015, je prends le TGV de 08h10 en gare de PARIS-EST direction NANCY.

A NANCY, je profiterai de l'attente du train pour ÉPINAL pour aller faire quelques photos sur la Place Stanislas.

Je ne présente qu'une seule photographie de la Place Stanislas car ce n'est pas à proprement parler, le sujet de cette publication (Je mettrai en ligne d'autres photographies à l'occasion d'une publication spécifique).

NANCY, la Place Stanislas, 1er avril 2015

NANCY, la Place Stanislas, 1er avril 2015

11h24, je quitte NANCY pour ÉPINAL où j'arrive à 12h15.

J'ai la correspondance à 12h20 pour BRUYÈRES (Direction SAINT-DIÉ-des-VOSGES)

Je suis agréablement surpris de voir que ce train est assuré par un matériel moderne, à savoir un autorail diesel mono-caisse de la série X 73500.

Je me dis qu'il faudra le photographier après en être descendu en gare de BRUYÈRES. Ce matériel est tout ce qu'il y a de plus confortable, tant sur le plan climatisation, accoustique que sur le plan dynamique.

Je viendrais presque à oublier le bruit caractéristique du passages des roues sur les joints de rails. Cà change des longs rails soudés entre PARIS et NANCY et entre NANCY et ÉPINAL mais pour moi, cela signifie que j'approche du but : la gare de BRUYÈRES.

Après la gare d'ARCHES, nous nous écartons de la ligne qui va à REMIREMONT, nous franchissons la Moselle, les montagnes se rapprochent  puis nous longeons la vallée de la Vologne.

Je sais alors que BRUYÈRES n'est plus très loin.

Au passage je remarque le débit conséquent de la Vologne qui innonde partiellement quelques champs.

Je me dis qu'il doi y avoir du "bouillon" au Sauts des Cuves. Mais cette pensée me quitte aussitôt, je sais que ce soir je retourne sur ÉPINAL.

Une fois passé le tunnel de BRUYÈRES et arrêté en gare, je vois tout de suite qu'il y a un autre autorail de la série X73500 qui nous attend.

Je rappelle que BRUYÈRES est une gare dont les infrastuctures permettent le croisement en toute sécurité, des trains qui circulent sur la ligne à voie unique d'ARCHES à SAINT-DIÉ-des-VOSGES.

Raison de plus pour photographier ces deux autorails avant qu'ils ne quittent la gare.

Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES

De part leur forme, ces matériels  ont plusieurs surnoms tels que "Concombres, suppos (diminutif du surnom pas très poétique de suppositoires), saucisses et baleines bleues".

Les surnoms de "Baleines bleues, concombres et suppos" sont plutôt utilisés lorsque ne circule qu'un seul élément, celui de "saucisses" et cité lorsque plusieurs éléments (3 maximum) sont couplés comme un chapelet de saucisse, en "unité multiple" pour reprendre le terme typique du monde ferroviaire.

Vous comprenez maintenant le sens du titre que je donne à cette publication.

Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES

Après avoir pris ces photos, je remarque aussitôt que la gare de BRUYÈRES a fait l'objet d'un modernisation.

Il y avait déjà eu dans un passé récent, la réalisation d'un dispositif de traversée des voies par le public (Pictogrammes). Je constate que depuis, des écrans d'information voyageurs ont été installés sur chaque quai.

A droite sur ces deux photographies, les écrans du système d'information voyageurs.
A droite sur ces deux photographies, les écrans du système d'information voyageurs.

A droite sur ces deux photographies, les écrans du système d'information voyageurs.

L'utilisation d'un matériel moteur moderne pour desservir la ligne, les travaux d'amélioration qui ont été réalisés (remplacement de traverses et de rails il y a quelques années, installation de Pictogrammes et du système d'information voyageurs en gare); me font dire que ces investissements contribuent, je l'espère, à pérenniser le service voyageur sur la ligne ÉPINAL (ARCHES) à SAINT-DIÉ-des-VOSGES.

Les médias citent parfois des rapports qui pourraient inciter les financeurs et les décideurs à substituer un service par car au service voyageur ferroviaire. Ce serait à mon avis une perte certaine pour la qualité de vie dans une région où les conditions climatiques en hiver peuvent rendre la circulation de cars difficile.

J'espère que le transport ferroviaire avec les "Baleines bleues" a encore un bel avenir dans la desserte des Vosges.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Ci-dessous, les liens vers trois publications récentes relatives au domaine ferroviaire.

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #Photos BRUYERES, #Helledraye, #Ecoles-Lycée, #Ferroviaire

Ce début de semaine du 12 mai 2014, la météo était changeante dans le ciel bruyèrois.

Le mercredi 14 mai, nous décidons d'aller faire une balade à l'Helledraye, au Point du jour, en passant d'abord par le centre-ville.

Quelques gros cumulus obscurcissent le ciel, mais les éclaircies sont cepedant assez nombreuses.

En tant que photographe amateur, j'apprécie les lumières et les couleurs changeantes de ce type de météo, certes il faut savoir être patient et guetter le bon moment pour déclencher.

Nous passons déjà par le carrefour du Bayeux. Il y a encore quelques fonds de ciel bleu, mais les nuages noirs sont déjà bien présents au-dessus de BRUYÈRES, notamment lorsqu'on regarde en direction du Château derrière la salle des Fêtes.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Au bout de la Rue du Général De Gaulle, le clocher de l'église se confondrait presque avec le nuage noir. J'exagère un peu, cependant je commence à me demander si nous allons poursuivre notre balade. Pourrons-nous vraiment aller jusqu'au Point du Jour ?

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Passant devant la Poste (Ancien collège), les ateliers municipaux (anciens abattoirs de BRUYÈRES) nous quittons la Rue Joffre pour nous rendre ensuite à la base de l'Helledraye, la Montagne des Fourmis géantes.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Arrivés à la base de l'Helledraye, si le ciel est toujours menaçant, il y a une éclaircie et il ne semble qu'il y ait des risques de précipitation.

Décision et prise, nous rejoignons les Quatre Chemins pour aller ensuite au Point du Jour.

Au passage, je photographie les fourmis géantes à hauteur de l'ancienne carrière de grès rose, puis les Quatre Chemins.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Nous arrivons ensuite au Point du Jour qui offre une vue sur BRUYÈRES, la Vallée de la Vologne et les Hautes-Vosges, dont je ne saurais me lasser. Les saisons, les caprices de la météo font que j'ai toujours l'impression de découvrir un nouveau paysage.

Pour une fois, je ne me précipite pas à la Pointe, je prends le temps de m'arrêter pour photographier BRUYÈRES avec l'Helledraye en premier plan.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Nettoyée par les passages pluvieux antérieurs, l'atmosphère est des plus limpides. Un régal pour le photographe, d'autant plus que les nuages noirs laissent place au-dessus de l'Helledraye, à une belle trouée de ciel bleu qui éclaire BRUYÈRES.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Après avoir pleinement profité du point de vue, nous décidons de descendre par le sentier à flanc de l'Helledraye, pour rejoindre le point de vue qui se situe au-dessus des maisons du lieu-dit Le Hallier, en lisière de forêt. Avec ces nuages noirs, la vue sur BRUYÈRES et la Vallée de la Vologne doit être bien différente de celle que j'avais photographiée en 2013.

Cliquer sur la carte pour définir le niveau de zoom et afficher la vue satellite. Cliquer sur les jalons pour afficher leur description.

Arrivés à ce point de vue, nous découvrons un paysage saisissant de contraste. La présence des genêts en fleurs renforce encore ce contraste avec le ciel noir.

En comparant les deux dernières photos, vous pouvez voir que la masse nugeuse noire située àdroite s'est avancée en direction de la Vallée de la Vologne, le soleil revient par l'Oest pour éclairer le lieu-dit "Le Hallier"
En comparant les deux dernières photos, vous pouvez voir que la masse nugeuse noire située àdroite s'est avancée en direction de la Vallée de la Vologne, le soleil revient par l'Oest pour éclairer le lieu-dit "Le Hallier"
En comparant les deux dernières photos, vous pouvez voir que la masse nugeuse noire située àdroite s'est avancée en direction de la Vallée de la Vologne, le soleil revient par l'Oest pour éclairer le lieu-dit "Le Hallier"

En comparant les deux dernières photos, vous pouvez voir que la masse nugeuse noire située àdroite s'est avancée en direction de la Vallée de la Vologne, le soleil revient par l'Oest pour éclairer le lieu-dit "Le Hallier"

Nous pensons qu'il est temps de rentrer à la maison des parents si nous voulons passer entre les gouttes pour le cas où il se mettrait à pleuvoir.

Depuis le point de vue, nous poursuivons le chemin pour rejoindre la Rue de la Libération un peu avant la Ferme des Sept Sceaux que nous appelions la Ferme ROBERT dans ma jeunesse.

Au débouché du chemin sur la Rue de la Libération, nous nous attardons quelques instants pour observer ces "fausses vosgiennes" qui mangent tranquillement.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Le ciel est maintenant vraiment noir au-dessus du Château et de l'Avison, nous accélérons le pas pour rentrer à la maison.

Heureusement, pas une goutte ne sera tombée au point que, insatiable comme je suis pour ce qui est de ramener des photos de BRUYÈRES, je décide de sortir de nouveau pour aller photographier l'école Jean Rostand et le collège Charlemagne que je n'avais pas.

L'école Jean Rostand sur fond de ciel noir au-dessus de l'Avison et le collège Charlemagne
L'école Jean Rostand sur fond de ciel noir au-dessus de l'Avison et le collège Charlemagne
L'école Jean Rostand sur fond de ciel noir au-dessus de l'Avison et le collège Charlemagne

L'école Jean Rostand sur fond de ciel noir au-dessus de l'Avison et le collège Charlemagne

Avant de rentrer, je prendrai quelques photos de la gare depuis le pont-route.

BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.
BRUYERES-VOSGES : Une balade sous un ciel menaçant.

Ainsi se termine cette balade sous un ciel menaçant mais sans pluie, qui nous aura permis de voir BRUYÈRES dans des conditions d'éclairage aussi contrastées que belles à regarder.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Pour mieux localiser le point de vue situé au-dessus du lieu-dit "Le Hallier", je vous invite à consulter une précédente publication en cliquant sur le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #CPA + Photos BRUYERES, #Ferroviaire, #Carte interactive

J'ai eu récemment l'occasion de remporter les enchères qui m'ont permis d'acquérir une carte postale ancienne dont j'ignorais l'existence jusqu'alors.

Il s'agit d'une CPA des Editions Etienne, qui représente une vue sur Laval et Fays.

Au passage, je fais un clin d'œil à mon ami Pierre MOULIN car il est plutôt rare de trouver aujourd'hui des CPA de BRUYÈRES des Editions Etienne.

Editions Etienne carte n° 31310. - BRUYÈRES (Vosges) - Vue sur Laval et Fays

Editions Etienne carte n° 31310. - BRUYÈRES (Vosges) - Vue sur Laval et Fays

Veuillez cliquer sur cette reproduction de la CPA pour mieux l'analyser.

A gauche, vous pouvez distinguer l'église de LAVAL-sur-VOLOGNE, à droite quelques maisons de FAYS.

Ce qui ressort le plus sur cette CPA est la ligne de chemin de fer qui était à l'époque à double voie.

Elle est aujourd'hui à voie unique, la gare de BRUYÈRES servant de gare de croisement des circulations de sens inverses.

C'est précisément le caractère ferroviaire de cette CPA qui m'a intéressé.

Cliquez sur la carte pour afficher les boutons de zoom et le choix d'affichage Plan ou Satellite. Cliquez sur les jalons pour en afficher la description.

Pour représenter la ligne ferroviaire sur la partie correspondant à la vue de la CPA sur fond de carte au 1/25000, j'ai utilisé les fonctionnalités offertes par le site Openrunner en créant un itinéraire fictif qui se superpose à la voie ferrée.

Bien entendu si vous cliquez sur le lien OPENRUNNER ou téléchargement GPS, il s'agit en aucun cas d'un itinéraire à suivre. Le cheminement le long des voies est rigoureusement interdit car dangereux.

La ligne construite à l'origine à voie unique, a été ouverte au service entre ARCHES et BRUYÈRES le 03 novembre 1869.

Sa mise à double voie date du 27 juin 1892, suite à la défaite de la guerre de 1870 qui a conduit à la décision de renforcer le réseau stratégique des Vosges.

La ligne a été remise à voie unique au cours de la seconde guerre mondiale.

Pour plus de renseignements sur l'histoire de cette ligne, je vous invite à consulter l'article Wikipédia qui s'y rapporte en cliquant sur le lien ci-dessous.

Les plans du Réseau Est de Chemin de Fer  permettent de comparer les schémas de la ligne à double voie et à voie unique.

Schéma extrait du document "Chemins de Fer de l'Est - Carte du réseau de l'Est 1935"_ La Ligne 18 Épinal à Saint-Dié à double voie est représentée  à la planche 52 de ce document.

Schéma extrait du document "Chemins de Fer de l'Est - Carte du réseau de l'Est 1935"_ La Ligne 18 Épinal à Saint-Dié à double voie est représentée à la planche 52 de ce document.

Schéma extrait du document "SNCF Région de l'Est. Carnet de profils et schémas - 1962". La section Epinal - Saint Dié de la  ligne 18 à voie unique Epinal Strasbourg est représentée à la planche PL85 du document.

Schéma extrait du document "SNCF Région de l'Est. Carnet de profils et schémas - 1962". La section Epinal - Saint Dié de la ligne 18 à voie unique Epinal Strasbourg est représentée à la planche PL85 du document.

Si vous êtes intéressés par la cartographie du Réseau Est vous pouvez télécharger les documents complets sous format PDF en suivant les liens ci-dessous :

1935

1962

La taille importante des fichiers (22,3 et 10 Mo) fait que le téléchargement sera plus ou moins long selon la vitesse de votre connexion internet.

_________________________________________

La ligne était à voie unique à sa mise en service en 1869, avant d'être mise à double voie en 1892. A la réflexion, c'est peut-être la raison pour laquelle deux tunnels ont été percés à BRUYÈRES. Si la ligne avait été à double voie dès sa création, j'émets l'hypothèse qu'un seul tunnel à gabarit double voie aurait été percé à BRUYÈRES.

Cette hypothèse tient aussi pour le tunnel de VANÉMONT.

 

Bruyères, les tunnels côté gare. Photo avril 2012.

Bruyères, les tunnels côté gare. Photo avril 2012.

Quelques photographies de cette portion de ligne entre le tunnel de BRUYÈRES et LAVAL-sur-VOLOGNE.

En faisant l'inventaire de mes photographies, je me rends compte que je n'ai jamais pris de photographie sous un angle similaire à cette nouvelle CPA que je présente. De même, je n'ai pas de photographie du souterrain (tunnel) de BRUYÈRES côté LAVAL-sur-VOLOGNE.

Voilà donc une lacune qu'il me faudra combler lors de mon premier séjour de 2014 à BRUYÈRES afin de compléter cette publication.

Vue depuis la rue du Lycée, avril 2008.

Vue depuis la rue du Lycée, avril 2008.

Vue en direction de l'église de Laval-sur-Vologne depuis la rue du lycée, avril 2008.

Vue en direction de l'église de Laval-sur-Vologne depuis la rue du lycée, avril 2008.

Vue en direction de Laval-sur-Vologne depuis la rue Jean-Baptiste Loye, avril 2008.

Vue en direction de Laval-sur-Vologne depuis la rue Jean-Baptiste Loye, avril 2008.

Le passage à niveau n°47 au lieu-dit Grandrupt que nous appelions "La ferme Monvoisin", avril 2008.

Le passage à niveau n°47 au lieu-dit Grandrupt que nous appelions "La ferme Monvoisin", avril 2008.

Le lieu-dit Grandrupt et le passage à niveau n° 47. A droite à l'horizon le col de la Croix de Faîte. Avril 2012.

Le lieu-dit Grandrupt et le passage à niveau n° 47. A droite à l'horizon le col de la Croix de Faîte. Avril 2012.

Vues en direction de Laval-sur-Vologne depuis le passage à niveau n°47. Photos de mars 2008 et de septembre 2006.
Vues en direction de Laval-sur-Vologne depuis le passage à niveau n°47. Photos de mars 2008 et de septembre 2006.
Vues en direction de Laval-sur-Vologne depuis le passage à niveau n°47. Photos de mars 2008 et de septembre 2006.

Vues en direction de Laval-sur-Vologne depuis le passage à niveau n°47. Photos de mars 2008 et de septembre 2006.

En direction de Laval-sur-Vologne, la ferme qui se trouve après le lieu-dit Grandrupt en bordure de la voie ferrée. Photo prise depuis la rue Jean-Baptiste Loye, avril 2012.

En direction de Laval-sur-Vologne, la ferme qui se trouve après le lieu-dit Grandrupt en bordure de la voie ferrée. Photo prise depuis la rue Jean-Baptiste Loye, avril 2012.

Cette nouvelle carte postale ancienne est insérée dans l'album CPA accessible par le lien ci-dessous.

_____________________________________________

Début janvier, la presse relatait la crainte de la Fédération Nationale des Usagers des Transports (F.N.A.U.T.), de voir la fermeture de lignes TER dans les dix prochaines années.

Parmi les lignes citées par la F.N.A.U.T. : la ligne ÉPINAL - SAINT-DIÉ.

J'espère que les Autorités régionales, les Élus, RFF et la SNCF trouveront les accords de financement nécessaires pour permettre de garantir la pérennité de l'exploitation de la ligne ÉPINAL - SAINT-DIÉ (STRASBOURG), car j'ai vraiment du mal à imaginer BRUYÈRES sans chemin de fer.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Galeries CPA - PHOTOS BRUYÈRES

01-L'Avison

 

02-La Basse de l'Âne - Le Buemont

 

03-Le Bayeux - La place Léopold - l'Hôtel de Ville

 

04-Les Casernes

 

05-La Chapelle de la Roche et la Fontaine Saint Georges

 

06-Le Château - La Chapelle Saint Blaise - La Cabée

 

07-Chemin de Fer

 

 

09-Commerces-Hôtels-Restaurants-Cafés

 

10-Défilés - Divers

 

11-Ecoles

 

12-Eglise

 

14-Les Etangs de Monplaisir et Pointhaie

 

Gérardmer, chars de la Fête des Jonquilles 2013

 

A voir dans les Vosges

Articles récents

UTILISATION DES PHOTOS

A l'exception de quelques photographies pour lesquelles je cite l'auteur qui m'autorise à les publier, je suis l'auteur de toutes les photographies que je présente sur BRUYÈRES-VOSGES.

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation.

Toute personne désireuse d'utiliser une de mes photographies à des fins non commerciales, voudra bien m'en adresser la demande en utilisant le

Formulaire de contact (Cliquer sur le lien pour accéder au formulaire)

Je lui répondrai par courriel en lui demandant de préciser la source de la photo utilisée sous la forme :

" Photographie source blog

BRUYÈRES-VOSGES "

 http://www.bruyeres-vosges.fr/

Le demandeur auquel j'aurai accordé le droit d'utilisation pourra redimmensionner la photographie sans toutefois la recadrer.

Hébergé par Overblog