Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bruyères-Vosges

Bruyères-Vosges

Je développe ce blog depuis décembre 2005, afin de partager ma passion pour ma ville natale de Bruyères et ses environs. J'y présente photographies récentes et Cartes Postales Anciennes (CPA). J'y fais part de mes souvenirs et je décris des itinéraires de balade ainsi que les multiples sites touristiques à voir absolument. MES PHOTOGRAPHIES ET LES CPA DE MA COLLECTION NE SONT PAS LIBRES DE DROIT SAUF AUTORISATION QUE JE DONNERAIS SUR DEMANDE

Articles avec #cpa + photos bruyeres catégorie

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #CPA + Photos BRUYERES, #Maison de Retraite, #Hôpital

L'Hôpital a été construit à partir de 1769.  Au XXe siècle sont venus s’ajouter un bâtiment construit pour les militaires, un préventorium et une maison de retraite. (Source Archives départementales des Vosges)

La Maison de Retraite

La Maison de retraite était appelée autrefois "Hospice des Vieillards".
Dans ma jeunesse, j'ai toujours entendu parler de "l'Hospice".
C'est depuis quelque temps déjà la Maison de Retraite Intercommunale (EHPAD, Etablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).

Avant de vous présenter des photographies, je commence par publier quelques reproductions de cartes postales anciennes de ma collection personnelle.

La première CPA qui a circulé en décembre 1902 et la deuxième, représentent la façade de l'Hospice de Vieillards, côté rue Louis Marin. La troisième, représente la façade arrière.

(Cliquer sur une image pour l'agrandir)

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Sur cette carte postale ancienne, la vue prise de la Route de Champ-le-Duc à Barbazan permet de voir que l'Hospice pour vieillards a été surélevé d'un étage en remplacement de l'étage mansardé.

En arrière-plan, le Mont Avison.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Ma première photographie de l'Hospice, remonte à 1972-1973. Je ne saurais pas dire exactement la date de cette photographie prise du Mirador car c'est un scan d'une diapositive sur laquelle la date de développement n'est pas précisée.
J'en profite pour dire qu'à l'ère du numérique, les métadonnées sont précieuses pour entre autres, situer les photographies dans le temps. 

A cette époque, le bâtiment n'avait pas encore fait l'objet de travaux d'extension.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Plus de 20 ans séparent cette photographie de la précédente. Elle a été prise le 14 mars 2004, toujours depuis le Mirador.

Le bâtiment a fait l'objet de travaux d'agrandissements conséquents côté façade arrière et sur sa droite avec la réalisation d'une aile à 3 étages reliée à la construction d'origine.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Du Mirador où je monte le 12 août 2005, je découvre la construction d'un nouveau bâtiment dans la cour de la maison de retraite, à gauche de l'entrée principale de l'établissement.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Comme le montre cette photo prise le 27 aôut 2007, les travaux ont été achevés depuis ma venue en août 2005.

Les espaces verts de la cour ont été réaménagés.

Notez que l'établissement porte sur sa façade, le nom de "Maison de Retraite Intercommunale".

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Le nom de l'établissement apparaît mieux sur cette photo prise depuis la rue Louis Marin le 22 juin 2009.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Une autre photographie prise du Mirador le 13 octobre 2010.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Cette photographie prise le 17 octobre 2017 depuis le Mirador est une vue générale de l'Est Bruyérois sur fond de Vallée de la Vologne. En premier plan à gauche, une partie de la Maison de retraite, à droite une partie de l'Hôpital.

Sur la partie visible de la toiture du bâtiment principal de la Maison de Retraite, je remarque en rédigeant cette publication que deux fenêtres de toit ont été déposées et remplacées par des tuiles de couleur différente.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Cette photographie me permet de faire le lien avec l'évolution de l'Hôpital au fil du temps. 

L'Hôpital

A son origine, l'hôpital était formé d'un bâtiment en U avec en son centre, la chapelle, ainsi que d'un bâtiment annexe, parallèle à la rue de l'Hôpital.

L'hôpital était tenu par des religieuses, je ne saurai pas dire jusqu'à quelle date, sinon que j'en ai toujours connu pendant ma jeunesse.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

On peut noter sur cette carte postale ancienne la présence de la morgue, à droite de l'hôpital.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

La cour de l’Hôpital avec la chapelle au centre de l'édifice. Cartes postales anciennes et photographie du 17 avril 2013

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Le bâtiment construit pour les militaires, dit "Pavillon annexe"

Sur ces deux CPA, vous pouvez distinguer les jardins qu'il y avait déjà à l'Hôpital.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Le Préventorium, accueillait à partir de 1942, les enfants atteints par une infection tuberculeuse mais non contagieux, qui venaient se refaire une santé.
Je reviendrai sur cet établissement dans une autre publication car ma mère y a travaillé comme monitrice à partir d'octobre 1947.

A gauche, le Pavillon annexe, à droite, le Préventorium

A gauche, le Pavillon annexe, à droite, le Préventorium

Dommage mais je n'ai pas de carte postale ancienne d'une vue de l'Hôpital prise du Mirador et sur laquelle figureraient le bâtiment principal, le pavillon annexe et le préventorium. 

La photo suivante du "Prévent" prise à priori en 1947, provient d'un album familial (j'y reviendrai).

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Si les photographies que je présente ci-après ne permettent pas de faire un historique précis de l'évolution de l'Hôpital, elles donnent cependant quelques repères

La première date du 12 août 2005. Des modifications conséquentes ont été réalisées depuis la construction des bâtiments d'origine :

  • Le "Prévent" a été surélevé d'un étage.
  • Une galerie relie le "Prévent" au "Pavillon annexe"
  • Les jardins (*) que j'ai bien connus dans ma jeunesse car mon père était jardinier à l'Hôpital de Bruyères, ont cédé la place à un parking.
  • Une partie du bâtiment annexe parallèle à la rue de l'Hôpital a été déconstruit. De mémoire, il y avait la laverie et la porcherie dans ce bâtiment. 

(*) Les légumes étaient cultivés sur place, la cuisine pour les malades était faite par des religieuses, les cochons mangeaient les restes avant de finir à l'abattoir de BRUYÈRES. Rien n'était perdu.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Ci-après, une vue rapprochée de l'établissement datant du 1er décembre 2013 et une du 15 mai 2014, laquelle marque le début d'un chantier d'agrandissement.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Retour à BRUYÈRES le 24 août 2014, les travaux avancent à grand pas.

Un nouveau bâtiment de deux étages est sorti de terre, juste devant et parallèle à la façade du "Prévent"

Les fondations d'un autre bâtiment qui sera perpendiculaire au "Prévent" sont visibles.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

02 juin 2015, le paysage a très nettement évolué depuis ma dernière montée au Mirador d'août 2014. Le gros oeuvre des nouveaux bâtiments est terminé. Les façades sont échafaudées pour les travaux d'isolation extérieure et de couverture. 

Avec le recul, je peux dire que le "Prévent" n'en a plus pour longtemps.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

13 octobre 2017, c'est le jour de ma dernière montée au Mirador.
En juillet de cette année, je suis allé principalement à Pointhaie, en forêt de Faîte, à l'Helledraye au Point du Jour et en ville. Je ne vais pas systématiquement à l'Avison à chaque séjour. 

Nous constatons sur cette photo les évolutions suivantes :

  • Les travaux d'isolation et de finition de façades des nouveaux bâtiments sont terminés.
  • Le "Prévent" a été rasé.
  • Un nouveau petit bâtiment est construit à sa place pour "fermer" l'ensemble.
  • Les bâtiments annexes de l'ancienne laverie ont été également rasés pour agrandir le parking.
BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Le 16 juillet 2018, je suis allé au Point du Jour à l'Helledraye pour faire des essais de prise de vue à grande focale. Je vous présente l'Hôpital de l'Avison et la Maison de Retraite Intercommunale sous un angle inhabituel. La longue focale qui rapproche les plans, donne l'impression qu'il n'y a pas d'espace entre les deux établissements, contrairement à la réalité.

BRUYÈRES-VOSGES : l'évolution de l'Hôpital et de la Maison de retraite au fil du temps

Au prochain séjour, je retournerai au Mirador pour avoir la vue de l'Hôpital de l'Avison, travaux complètement achevés. 

Pour moi, l'Hôpital de BRUYÈRES marque une page importante car j'y ai passé une partie de mon enfance dans un logement de fonction qu'avaient mes parents dans l'aile droite du bâtiment principal.

C'est probablement une des raisons qui m'ont incité à rédiger cette publication pour partager l'évolution de ce site Bruyérois.

__________________________

Merci pour votre visite et à bientôt pour d'autres publications sur Bruyères-Vosges.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #CPA BRUYERES, #Photos BRUYERES, #CPA + Photos BRUYERES, #Usine

Aussi surprenant que cela puisse paraître aujourd'hui, une fabrique de bérets basques a bel et bien existé à BRUYÈRES. Il s'agissait de la Fabrique Moderne de Bérets Basques de Monsieur Henri VEYRIER.

Cette usine était située dans l'espace délimité par les avenues Chanzy et Gambetta, la rue du Fraisne et la rue Charlemagne.

Elle a été démolie depuis quelques années déjà.

J'ai voulu rédiger cette publication pour partager avec mes visiteurs, les éléments que j'ai pu réunir.

Voici tout d'abord trois cartes postales anciennes de ma collection personnelle.

Pour mémoire, merci de cliquer sur les CPA, photos et documents de cette publication pour les agrandir.

L'usine Veyrier, côté avenue Chanzy

L'usine Veyrier, côté avenue Chanzy

L'usine Veyrier, côté avenue Gambetta. En haut à gauche, le pont-route de la rue Charlemagne au dessus des voies de la ligne ferroviaire Arches à Saint-Dié-des-Vosges

L'usine Veyrier, côté avenue Gambetta. En haut à gauche, le pont-route de la rue Charlemagne au dessus des voies de la ligne ferroviaire Arches à Saint-Dié-des-Vosges

Autre vue de l'usine Veyrier à la pointe formée par l'avenue Chanzy, la rue Charlemagne et l'avenue Gambetta

Autre vue de l'usine Veyrier à la pointe formée par l'avenue Chanzy, la rue Charlemagne et l'avenue Gambetta

Dans ma jeunesse, cette usine faisait partie du paysage Bruyérois mais je ne m'y étais pas spécialement intéressé à cette époque. 

La Fabrique Moderne de Bérets Basques a été fondée le 1er août 1919 par Henri Veyrier. Le siège social était situé au 25, rue Meslay à PARIS. 

Si la production se faisait dans les Vosges, une partie de la vente au détail se faisait dans une « maison de vente » avec pignon sur rue à PARIS. La Fabrique Moderne de Bérets Basques Henri Veyrier assurait la plus importante production française de bérets basques.

Renseignement pris auprès de mes amis Bruyérois, l'usine aurait cessé son activité, à priori, dans les années 1964 - 1966.

Les locaux ont été ensuite repris par une entreprise de salons et canapés, puis par une entreprise d'articles pour bébés (entreprise Métropole Baby). L'entreprise Métropole qui avait acquis les locaux en 1994 était en redressement judiciaire en 1997. Elle aurait continué son activité avec un repreneur jusqu'au début des années 2000 avant fermeture définitive. 

Il est cependant difficile d'avoir des dates précises, c'est la raison pour laquelle j'utilise par moment le conditionnel dans ce rapide historique.

Quelques photos du site de l'usine Veyrier.

J'ai recherché dans mes photos de Bruyères, celles qui me permettraient de cibler la période de démolition des locaux de l'usine Veyrier.

Voici tout d'abord deux photos prises  en avril 2010 depuis l'avenue Gambetta. Sur la première photographie, la rue du Fraisne qui relie l'avenue Gambetta à l'avenue Chanzy.

 

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Le 13 octobre 2010, j'étais monté à l'Avison et j'avais pris cette photographie partielle de BRUYÈRES qui suit, depuis le Mirador.
On y distingue bien les locaux de l'usine Veyrier.

Par rapport aux cartes postales anciennes, vous remarquerez qu'il n'y avait déjà plus les cheminées de l'usine. Je ne saurais pas dire quand elles ont été rasées.

 

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Je suis revenu à l'Avison le 26 avril 2011 et comme vous pouvez le voir sur la photo, les locaux venaient d'être démolits. Il y avait encore quelques tas de gravats sur le site.

(Pour information j'ai recadré mes photos pour qu'elles couvrent à peu-près le même champ de vision).

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Cet élément du patrimoine industriel qu'était l'usine de béret basques Henri Veyrier, a donc disparu du paysage Bruyèrois entre mi-octobre 2010 et fin avril 2011.

En mars de cette année, j'ai eu connaissance de la vente aux enchères d'un album sur la Fabrique de Bérets Basques Henri Veyrier. J'ai eu la chance de remporter les enchères et donc de devenir propriétaire de ce document dont j'ignorais l'existence jusqu'alors. Un document rare selon le vendeur, ce que je veux bien croire.

C'est un document tellement révélateur du passé industriel de BRUYÈRES que j'étais bien tenté de le publié. J'ai hésité car par principe, je ne publie que les photos dont je suis l'auteur, les CPA qui ont plus de 70 ans donc "tombées" dans le domaine public, exceptionnellement des photos ou documents dont je ne suis pas l'auteur mais avec autorisation de leur auteur que je cite alors.

Dans le cas présent, il m'est bien difficile de savoir à qui demander l'autorisation, mes recherches sur internet n'ayant pas abouti (laboratoire photo, descendants de la famille Veyrier)

Je fais donc exception en publiant ce document car j'estime qu'il est capital à plus d'un titre, pour qui s'intéresse au passé industriel de BRUYÈRES. J'espère ne froisser personne en le partageant sur ce blog.

Voici donc cet album réalisé à l'époque par la société E. Ventujol.

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Lorsque j'ai reçu cet album, je me suis dit immédiatement que je n'avais pas connaissance d'une usine Veyrier à SAINT-DIÉ. Une recherche sur internet ne m'a pas permis de lever ce doute. 

Je ne voulais pas m'arrêter en si bon chemin dans ma recherche aussi j'ai trouvé à acquérir, toujours par l'intermédiaire du même site, des factures qui datent de 1929 et 1930.

Je vous invite à les consulter ci-dessous, j'ai mis également une vue agrandie de la bannière de chacune de ces factures.

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Que pouvons-nous remarquer ?

Les bannières font état de l'usine de BRUYÈRES et d'une usine à SAINT-BRICE dans la Marne. 

Une recherche internet me permet de trouver que SAINT-BRICE qui s'appelle maintenant SAINT-BRICE-COURCELLES (fusion de communes), se situe à côté de REIMS. 

Cette recherche fait également mention d'une ancienne filature qui a existé à SAINT-BRICE, mais rien qui ne fasse le lien avec la Fabrique de Bérets Basques Veyrier.

Quelque part, il est frustrant de ne pas trouver réponse à son questionnement. 
Si un visiteur peut apporter des précisions sur cette filature de SAINT-BRICE et sur une usine Veyrier à SAINT-DIÉ, je le remercie par avance de bien vouloir ajouter un commentaire à cette publication.

 

Dans l'album, il y a une photo des cités du personnel de l'usine, route de Brouvelieures. Ces habitations existent toujours, vous pouvez les voir sur ces deux photos. Ce sont les bâtiments mitoyens rue de Vielsam, dont les toitures sont décalées en escalier en raison de la pente de la rue.

La première prise en septembre 2006 depuis la Roche de Fouchon, la deuxième prise en octobre 2017 depuis le Mirador.

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques
BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Pour terminer cette publication, je remets cette photographie de mon père adepte du béret basque qu'il portait toujours. Nous descendions de la Roche de Fouchon.

BRUYÈRES-VOSGES à l'époque des bérets basques

Merci pour votre visite et à bientôt pour d'autres publications.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #CPA BRUYERES, #Photos BRUYERES, #Château, #CPA + Photos BRUYERES

En recherchant une vue de la maison de ma grand-mère paternelle rue Joffre, dans ma collection de cartes postales anciennes (CPA) de BRUYÈRES, j'ai retrouvé cette CPA d'une vue sur la colline du Château.

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

La maison qui est partiellement masquée se trouve à la verticale  de l'inscription en rouge Saint-Dié située en bas à gauche de la CPA. 

Certes si pour moi cette maison a de l'importance, c'est parce qu'elle me rappelle bien des souvenirs de jeunesse.  Ce n'est cependant pas la raison pour laquelle j'en fais une publication spécifique à l'intention de mes visiteurs. 

La raison de cette publication est la comparaison entre deux époques pour mettre en évidence ressemblances et différences du côté de la colline du Château.

J'ai donc ensuite recherché une photographie récente (relativement car datant de décembre 2013) qui me permettrait de faire un photomontage comparatif CPA / Photographie.

J'avais initialement choisi cette photographie,

BRUYÈRES-VOSGES : des années 1900 à maintenant du côté du Château

mais j'ai finalement pris cette photographie panoramique composée avec deux prises de vue.

BRUYÈRES-VOSGES : des années 1900 à maintenant du côté du Château

Cette photo panoramique est en effet plus appropriée pour la mettre à l'échelle par logiciel de traitement photo, afin qu'elle se superpose à la CPA. J'ai utilisé trois points de repère pour cette superposition :

  • la Cabée située sur la propriété du Château,
  • la maison qui se trouve devant la Cabée et qui donne sur la ruelle de la Cabée,
  • ainsi que la maison qui donne sur les jardins, elle a deux rangées de quatre fenêtres et une toiture à quatre pans.

L'objectif de cette mise à l'échelle et de recadrage est de vous présenter le montage CPA / Photographie ci-après :

Pour voir le montage en plus grand format, je vous conseille d'enregistrer l'image.

Pour voir le montage en plus grand format, je vous conseille d'enregistrer l'image.

Vous pouvez ainsi voir toutes les nouvelles constructions édifiées depuis la prise de vue de cette CPA. Vous remarquerez que l'angle de prise de vue n'est pas exactement le même sur la CPA et la photo. Pour ma part j'ai pris cette photo depuis l'étage de la maison qui était habitée par mes parents, rue de Bellevue, rue qui porte bien son nom comme vous en conviendrez.

Je vous invite à revenir sur BRUYÈRES-VOSGES, pour y voir entre autres, de nouvelles comparaisons CPA / Photo ou une mise à jour avec des photos plus récentes de celles déjà publiées il y a quelques années.

Merci pour votre visite.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #Bruyeres en ville, #Gai Logis, #CPA + Photos BRUYERES

Le 26 janvier 2015, je publiais l'article relatif à la démolition  du Quartier du Gai Logis (Voir le lien en fin de publication) en précisant que j'y retournerais prendre quelques photographies en 2015 pour illustrer l'évolution du paysage.

J'y suis allé le 1er Avril et le 02 juin 2015.

Le 1er avril, je prends l'Avenue de Lattre de Tassigny pour accéder au Quartier du Gai Logis situé après le lycée Jean Lurçat.

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Le jalon situé en bas de la fenêtre repère l'emplacement où se situait l'ancien Quartier du Gai Logis, près du Lycée Jean Lurçat.

Les bâtiments des anciennes casernes qui avaient été réhabilitées en logements, sont rasés. Les gravats ont été évacués, le terrain est ratissé et nivelé.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Je m'avance et je découvre cette nouvelle vue en direction  de la voie ferrée, de la rue Jean-Baptiste Loye, de la rue de la Libération, de la route de FAYS et du quartier du Hallier à la base du massif de l'Helledraye.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis
BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Après avoir pris ces photos en direction de l'Helledraye, je reviens sur mes pas. Je repasse devant le lycée Jean Lurçat et le garage automobile pour descendre ensuite sur la gauche par la rue du Lycée.

Je rejoins la "Ferme Monvoisin" située près de la voie ferrée et la rue Jean Baptiste Loye.

Je photographie le paysage depuis le passage à niveau.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis
BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Depuis le passage à niveau, on voit assez bien le terrain fraichement décapé à l'emplacement du Gai Logis.

Je me dis qu'en remontant la rue Jean Baptiste Loye et en m'avançant un peu dans le champ sur la droite, je devrais avoir un meilleur angle de prise de vue. La  vue est un peu plus plongeante sur ce terrain.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis
BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Nous revenons sur BRUYÈRES le 29 mai 2015 pour les obsèques de mon Père qui sont célébrées le 30 mai.

Si je vais à Fouchon le dimanche 31 mai au matin, le mardi 02 juin 2015 nous nous dirigeons vers l'Helledraye ou  "Montagne des Fourmis".

Nous allons au Quatre Chemins pour rejoindre ensuite le Point du Jour que je continue à appeler la Pointe de l'Helledraye.

J'ai prévu le zoom pour photographier l'emplacement et l'environnement de l'ancien Quartier du Gai Logis.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

A droite du gymnase du Lycée Jean Lurçat, l'emplacement du Gai Logis est maintenant bien vert, le terrain a été engazonné. 

Détail intéressant sur cette photo, le zoom m'a permis de rapprocher le plan de l'église romane de CHAMP-le-DUC.

Je prends ensuite une photo en faisant un cadrage serré sur le Gai Logis.

 

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Le hasard fait que cette année, j'ai pu acheter une carte postale ancienne des casernes des Quartiers Mangin et Humbert. Cette CPA a circulé en 1913.

La vue est prise depuis l'Helledraye.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Cette CPA est intéressante à plus d'un titre car on peut y voir deux détails qui ne figurent pas sur les autres CPA des casernes, que je possédais déjà.

Il s'agit :

- D'une part, du bâtiment central en premier plan qui est sur trois niveaux.

- D'autre part du bâtiment situé le plus à droite, qui est perpendiculaire aux autres.

BRUYÈRES-VOSGES en 2015 après la démolition du Gai Logis

Ainsi le Quartier du Gai Logis a disparu du paysage Bruyèrois en 2015.

J'avais  vu sur internet qu'il était question de construire en lieu et place de nouveaux logements, dont des logements pour personnes à mobilité réduite. 

Je n'ai pas connaissance du niveau d'avancement de ce projet, aussi tout commentaire qui pourra apporter des précisions sera le bienvenu.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§ 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Galeries CPA - PHOTOS BRUYÈRES

01-L'Avison

 

02-La Basse de l'Âne - Le Buemont

 

03-Le Bayeux - La place Léopold - l'Hôtel de Ville

 

04-Les Casernes

 

05-La Chapelle de la Roche et la Fontaine Saint Georges

 

06-Le Château - La Chapelle Saint Blaise - La Cabée

 

07-Chemin de Fer

 

 

09-Commerces-Hôtels-Restaurants-Cafés

 

10-Défilés - Divers

 

11-Ecoles

 

12-Eglise

 

14-Les Etangs de Monplaisir et Pointhaie

 

Gérardmer, chars de la Fête des Jonquilles 2013

 

A voir dans les Vosges

Articles récents

UTILISATION DES PHOTOS

A l'exception de quelques photographies pour lesquelles je cite l'auteur qui m'autorise à les publier, je suis l'auteur de toutes les photographies que je présente sur BRUYÈRES-VOSGES.

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation.

Toute personne désireuse d'utiliser une de mes photographies à des fins non commerciales, voudra bien m'en adresser la demande en utilisant le

Formulaire de contact (Cliquer sur le lien pour accéder au formulaire)

Je lui répondrai par courriel en lui demandant de préciser la source de la photo utilisée sous la forme :

" Photographie source blog

BRUYÈRES-VOSGES "

 http://www.bruyeres-vosges.fr/

Le demandeur auquel j'aurai accordé le droit d'utilisation pourra redimmensionner la photographie sans toutefois la recadrer.

Hébergé par Overblog