Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bruyères-Vosges

Bruyères-Vosges

Je développe ce blog depuis décembre 2005, afin de partager ma passion pour ma ville natale de Bruyères et ses environs. J'y présente photographies récentes et Cartes Postales Anciennes (CPA). J'y fais part de mes souvenirs et je décris des itinéraires de balade ainsi que les multiples sites touristiques à voir absolument.

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #Photos BRUYERES, #Ferroviaire, #Pointhaie

Par le passé, j'avais déjà vu une baleine à BRUYÈRES, c'était à l'étang de Pointhaie le 16 juin 2007.

Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES
Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES

1er Avril 2015, je vois des baleines bleues, non pas à l'étang de Pointhaie mais en gare de Bruyères et ce n'était pas un poisson d'avril.

Je vais pouvoir vous en donner l'explication.

_____________________________

Mardi 31 mars 2015, je décide de faire une visite éclair à BRUYÈRES pour y voir mes parents. Mercredi 1er avril 2015, je prends le TGV de 08h10 en gare de PARIS-EST direction NANCY.

A NANCY, je profiterai de l'attente du train pour ÉPINAL pour aller faire quelques photos sur la Place Stanislas.

Je ne présente qu'une seule photographie de la Place Stanislas car ce n'est pas à proprement parler, le sujet de cette publication (Je mettrai en ligne d'autres photographies à l'occasion d'une publication spécifique).

NANCY, la Place Stanislas, 1er avril 2015

NANCY, la Place Stanislas, 1er avril 2015

11h24, je quitte NANCY pour ÉPINAL où j'arrive à 12h15.

J'ai la correspondance à 12h20 pour BRUYÈRES (Direction SAINT-DIÉ-des-VOSGES)

Je suis agréablement surpris de voir que ce train est assuré par un matériel moderne, à savoir un autorail diesel mono-caisse de la série X 73500.

Je me dis qu'il faudra le photographier après en être descendu en gare de BRUYÈRES. Ce matériel est tout ce qu'il y a de plus confortable, tant sur le plan climatisation, accoustique que sur le plan dynamique.

Je viendrais presque à oublier le bruit caractéristique du passages des roues sur les joints de rails. Cà change des longs rails soudés entre PARIS et NANCY et entre NANCY et ÉPINAL mais pour moi, cela signifie que j'approche du but : la gare de BRUYÈRES.

Après la gare d'ARCHES, nous nous écartons de la ligne qui va à REMIREMONT, nous franchissons la Moselle, les montagnes se rapprochent  puis nous longeons la vallée de la Vologne.

Je sais alors que BRUYÈRES n'est plus très loin.

Au passage je remarque le débit conséquent de la Vologne qui innonde partiellement quelques champs.

Je me dis qu'il doi y avoir du "bouillon" au Sauts des Cuves. Mais cette pensée me quitte aussitôt, je sais que ce soir je retourne sur ÉPINAL.

Une fois passé le tunnel de BRUYÈRES et arrêté en gare, je vois tout de suite qu'il y a un autre autorail de la série X73500 qui nous attend.

Je rappelle que BRUYÈRES est une gare dont les infrastuctures permettent le croisement en toute sécurité, des trains qui circulent sur la ligne à voie unique d'ARCHES à SAINT-DIÉ-des-VOSGES.

Raison de plus pour photographier ces deux autorails avant qu'ils ne quittent la gare.

Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES

De part leur forme, ces matériels  ont plusieurs surnoms tels que "Concombres, suppos (diminutif du surnom pas très poétique de suppositoires), saucisses et baleines bleues".

Les surnoms de "Baleines bleues, concombres et suppos" sont plutôt utilisés lorsque ne circule qu'un seul élément, celui de "saucisses" et cité lorsque plusieurs éléments (3 maximum) sont couplés comme un chapelet de saucisse, en "unité multiple" pour reprendre le terme typique du monde ferroviaire.

Vous comprenez maintenant le sens du titre que je donne à cette publication.

Quand les baleines bleues sont en gare de BRUYERES-VOSGES

Après avoir pris ces photos, je remarque aussitôt que la gare de BRUYÈRES a fait l'objet d'un modernisation.

Il y avait déjà eu dans un passé récent, la réalisation d'un dispositif de traversée des voies par le public (Pictogrammes). Je constate que depuis, des écrans d'information voyageurs ont été installés sur chaque quai.

A droite sur ces deux photographies, les écrans du système d'information voyageurs.
A droite sur ces deux photographies, les écrans du système d'information voyageurs.

A droite sur ces deux photographies, les écrans du système d'information voyageurs.

L'utilisation d'un matériel moteur moderne pour desservir la ligne, les travaux d'amélioration qui ont été réalisés (remplacement de traverses et de rails il y a quelques années, installation de Pictogrammes et du système d'information voyageurs en gare); me font dire que ces investissements contribuent, je l'espère, à pérenniser le service voyageur sur la ligne ÉPINAL (ARCHES) à SAINT-DIÉ-des-VOSGES.

Les médias citent parfois des rapports qui pourraient inciter les financeurs et les décideurs à substituer un service par car au service voyageur ferroviaire. Ce serait à mon avis une perte certaine pour la qualité de vie dans une région où les conditions climatiques en hiver peuvent rendre la circulation de cars difficile.

J'espère que le transport ferroviaire avec les "Baleines bleues" a encore un bel avenir dans la desserte des Vosges.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Ci-dessous, les liens vers trois publications récentes relatives au domaine ferroviaire.

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #CPA + Photos BRUYERES, #Usine

Des cheminées ont longtemps fait partie du paysage bruyèrois.

Nombre de Bruyèroises et Bruyèrois se souviennent des cheminées de l'ancienne Brasserie Bexon, qui faisaient partie intégrante du paysage de la Place Stanislas.

La plus grande des cheminées se détachait sur fond de montagne de l'Avison. Je me souviens principalement de cette cheminée, mais il y avait sur la gauche, une autre cheminée un peu moins haute comme le montrent diverses cartes postales anciennes de BRUYÈRES.

BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité
BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité

Sur la gauche de la première CPA, apparait une partie de la cheminée la moins haute. A gauche de la Fontaine Neptune, la cheminée "principale" de la Brasserie Bexon.

 

Il y avait également à BRUYÈRES, les deux cheminées de l'ancienne usine Veyrier, fabrique de bérets basques.

Cette usine était située entre les avenues Chanzy et Gambetta.

BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité

Mais, me direz-vous, quel rapport entre cette publication de cartes postales anciennes de cheminées bruyèroises avec le titre "BRUYÈRES-VOSGES : au temps de la production d'électricité" ?

Je vais précisément y venir.

Le 1er février 2015, mon ami François Mangin publie une image et pose la question suivante sur un groupe  de discussion Facebook auquel je participe :

"Sur cette photo de BRUYÈRES qui date du début du XXème siècle, on voit à droite de l'église, une grande cheminée à l'arrière d'un groupe de bâtiments. Qui sait ce que c'était ? "

A priori, cette cheminée ne me dit rien mais je suis intéressé par la question.

Résolu à trouver une explication, je commence par faire une recherche dans ma collection de CPA de BRUYÈRES.

La première que je trouve est une vue prise de l'Avison. Je publie ci-dessous cette CPA ainsi qu'un zoom par recadrage sur la partie qui nous intéresse précisément. (Cliquer sur les images pour les agrandir)

BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité
BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité

Poursuivant ma recherche, je remarque deux autres CPA intéressantes sur lesquelles cette cheminée se reflète sur l'étang de la Glacière.

BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité
BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité

Mais alors, comment se présente aujourd'hui l'environnement dans lequel était intégrée cette cheminée que je ne connaissais pas ?

Commençons par regarder une photographie de BRUYÈRES prise le 17 avril 2013 depuis le Mirador.

Photographie orignale prise du Mirador et zoom par recadrage sur le secteur où était implantée cette cheminée.
Photographie orignale prise du Mirador et zoom par recadrage sur le secteur où était implantée cette cheminée.

Photographie orignale prise du Mirador et zoom par recadrage sur le secteur où était implantée cette cheminée.

Cette photographie prise depuis le Mirador offre une vue en plongée par rapport à la vue de ma première CPA prise probablement depuis la base de l'Avison. Elle permet cependant de faire un de mes exercices favoris, à savoir la comparaison CPA / Photo récente que je vous propose maintenant.

BRUYERES-VOSGES : au temps de la production d'électricité

La comparaison CPA/Photo récente permet de bien identifier l'emplacement de cette cheminée.

Cette cheminée était située derrière les bâtiments toujours existants, qui font partie de l'exploitation située dans le virage de la rue de Vielsam.

A quoi pouvait-elle bien servir ?

Lorsque je me trouve dans ce genre d'interrogation pour laquelle je n'ai pas la réponse, ma première réaction est de consulter les ouvrages sur BRUYÉRES écrits par Messieurs Roger Balland et Jean Chaumont.

Ce 1er février 2015, je commence par consulter le livre "BRUYÈRES ET SES ENVIRONS" de Roger Balland, aux éditions ALAN SUTTON.

Page 69 de ce livre, l'auteur présente une photo de ce qui était une centrale à vapeur qui produisait du courant continu pour l'éclairage.

Vous comprenez maintenant tout le sens du titre que j'ai donné à cette publication.

Bien entendu, je m'empresse de préciser sur le mur du groupe Facebook évoqué en début de publication, les explications que je viens de trouver, en citant le livre de Roger Balland.

L'idée me vient d'en faire une publication sur BRUYÈRES-VOSGES, en me disant qu'il serait vraiment intéressant de pouvoir y reproduire la couverture du livre avec l'article et la photographie de la page 69.

Je me souviens très bien de Monsieur Balland que j'ai eu comme professeur de Français et qui était le professeur principal de la classe de 6ème quand je suis entré à Jean-Lurçat.

Je rédige alors une lettre à son intention pour lui expliquer mon projet de publication et pour lui demander s'il peut m'accorder l'autorisation de reproduction que je souhaiterais obtenir.

Je passe ensuite par François Mangin qui accepte volontiers d'aller lui rendre visite pour lui remettre ma demande et lui parler de nos échanges sur BRUYÈRES.

Le 19 février 2015, Monsieur Balland que je remercie très sincèrement, me fait transmettre par l'intermédiaire de sa fille, l'autorisation de reproduction demandée.

Je commence par vous présenter la couverture du livre.

L'image est obtenue par scan du dos et de la face de la couverture. (La partie centrale blanche correspond à la tranche de la couverture que je n'ai pas scannée mais sur laquelle il est écrit  ROGER BALLAND - BRUYÈRES ET SES ENVIRONS)

 

Face et Dos de la couverture du livre BRUYÈRES ET SES ENVIRONS de Roger Balland (Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur, en date du 19 février 2015).

Face et Dos de la couverture du livre BRUYÈRES ET SES ENVIRONS de Roger Balland (Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur, en date du 19 février 2015).

Puis l'extrait de page 69 qui apporte les explications sur la raison d'être de cette cheminée.

Roger Balland écrit :

" Bruyères fut très tôt dotée de centrales à vapeur qui produisaient un courant continu pour l'éclairage.

La première fut installée avenue Chanzy devant l'ancienne salle de la jeunesse laïque.

La seconde, qu'une photo sur plaque de verre permet de visualiser avec sa grand cheminé, s'élevait route de Brouvelieures, à droite, à peu de distance de l'église.

Les rues et quelques maisons étaient déjà électrifiées en 1894."

Extrait de la page 69 du livre BRUYÈRES ET SES ENVIRONS écrit par Roger Balland. (Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur, en date du 19 février 2015).

Extrait de la page 69 du livre BRUYÈRES ET SES ENVIRONS écrit par Roger Balland. (Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur, en date du 19 février 2015).

Ainsi donc, à l'aube du XXème siècle, BRUYÈRES produisait de l'électricité pour l'éclairage. Cette photographie permet de bien reconnaître les bâtiments toujours existants, qui donnent sur la rue de Vielsam.

La cheminée a disparu mais il est important d'une part, qu'un photographe ait immortalisé cette centrale à l'époque et d'autre part, que Monsieur Balland ait explicité dans son livre, l'existence et le rôle de cette centrale.

J'invite mes visiteurs à se procurer ce livre qui comme les différents ouvrages qui existent sur BRUYÈRES, est une mine de renseignements et d'images qui permet de faire bien des découvertes sur le passé de BRUYÈRES et ses environs.

Encore tous mes remerciements à François Mangin qui a initialisé cette recherche et qui est intervenu auprès de Monsieur Balland ainsi qu'à Monsieur Roger Balland qui m'a autorisé à reproduire la couverture et l'extrait de la page 69 de son livre.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Avison, #Point de vue, #CPA + Photos BRUYERES, #Lavoir

Après mon séjour de mai 2014 à BRUYÈRES, je publiais l'article BRUYERES-VOSGES : le Quartier du Lavoir se dévoile

Je relatais dans cette publication, le nouvel aménagement réalisé au pied de l'Avison, à l'intersection de la rue de l'Avison et du chemin de montée au Mirador puis je faisais la comparaison entre une photographie du Quartier du Lavoir et une carte postale ancienne de BRUYÈRES dont la vue est prise sous le même angle.

(Cliquer sur les images de cette publication pour les agrandir)

BRUYERES-VOSGES : nouvel aménagement et nouveau point de vue à la base de l'Avison,

Je regrettais cependant de m'être concentré sur cette vue nouvellement dégagée du Quartier du Lavoir en ayant omis de photographier le nouvel aménagement  proprement dit.

Il fallait donc que j'y retourne, ce que j'ai fait ce 24 août 2014.

Je rappelle l'emplacement de ce nouvel aménagement sur la carte ci-dessous.

Intersection de la rue de l'Avison et du chemin forestier de montée au Mirador. Cliquer sur la carte puis sur Satellite pour afficher la vue aérienne. Utiliser les boutons + et - pour régler le niveau de zoom.

Je commence par vous présenter des photos plus anciennes qui vous permettront de bien mesurer cette évolution du paysage sur ce secteur de BRUYÈRES.

Mai 2008, derrière ce magnifique érable sycomore, les arbres masquent complètement BRUYÈRES et le quartier du Lavoir.

Photos prises le 09 mai 2008
Photos prises le 09 mai 2008

Photos prises le 09 mai 2008

Photos prises le 13 octobre 2010
Photos prises le 13 octobre 2010

Photos prises le 13 octobre 2010

Le 24 août 2014, je prends un peu de recul pour photographier cet érable sycomore, les barrières en rondins de bois qui ont été posées et en arrière-plan, la vue sur BRUYÈRES qui est maintenant bien dégagée.

Photo prise le 24 août 2014

Photo prise le 24 août 2014

Une véritable transformation du paysage comme vous pouvez le constater.

Mais ce n'est pas tout.

Au mois de mai 2014, je remarquais principalement le quartier du Lavoir.

Le quartier du Lavoir, 15 mai 2014

Le quartier du Lavoir, 15 mai 2014

M'approchant de la barrière pour scruter le paysage, je me dis alors que cette vue ferait bien une nouvelle image panoramique sur BRUYÈRES.

Je prends alors successivement deux photos avec recouvrement,

Bruyères depuis la base de l'Avison, 24 août 2014
Bruyères depuis la base de l'Avison, 24 août 2014

Bruyères depuis la base de l'Avison, 24 août 2014

Puis un assemblage par logiciel et voici ma nouvelle photo panoramique.

Panoramique sur Bruyères depuis la base de l'Avison - Photo 24 août 2014

Panoramique sur Bruyères depuis la base de l'Avison - Photo 24 août 2014

Les points de vue sur BRUYÈRES sont généralement situés sur les hauteurs des montagnes qui entourent la ville : Point du Jour à l'Helledraye, Roche de Buémont, Roche de Fouchon, Roches de Pointhaie, Mirador ou Tour de l'Avison.

Ce point de vue sur Bruyères nouvellement dégagé à la base de l'Avison est un peu à classer dans la même catégorie que le point de vue sur BRUYÈRES, la Vallée de la Vologne et les Hautes-Vosges situé à la base de l'Helledraye au lieu-dit "Le Hallier".

Je vous invite à voir ou revoir ma publication BRUYÈRES-VOSGES : Point de vue à découvrir sur BRUYÈRES et la Vallée de la Vologne

Pour terminer de présenter ce nouvel aménagement, voici une photo prise un peu avant d'arriver à l'érable sycomore :

Bruyères, l'érable sycomore rue de l'Avison - Photo 24 août 2014

Bruyères, l'érable sycomore rue de l'Avison - Photo 24 août 2014

Du même point de prise de vue, les feuillages ne masquent plus le quartier du lavoir et il est possible de faire une nouvelle image panoramique qui s'étend du col de la Croix de Faîte jusqu'au Buémont et même une partie de Fouchon.

Photos 24 août 2014
Photos 24 août 2014
Photos 24 août 2014

Photos 24 août 2014

Je finis par donner quelques repères, non pour les Bruyèroises et Bruyèrois qui connaissent BRUYÈRES par cœur, mais pour les touristes désireux d'en savoir un peu plus sur le paysage qu'ils peuvent découvrir.

BRUYERES-VOSGES : nouvel aménagement et nouveau point de vue à la base de l'Avison,

De la même manière que j'ai apprécié le dégagement des points de vue du Point du Jour à l'Helledraye et de la Roche de Buémont, j'apprécie d'avoir découvert ce nouvel aménagement au pied de l'Avison qui permet de retrouver une vue d'antan sur BRUYÈRES. 

Je remercie les Autorités qui ont décidé du financement de cette opération et les réalisateurs de ce nouvel aménagement, qui est une valeur ajoutée à l'attrait touristique de BRUYÈRES.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #CPA + Photos BRUYERES, #Gai Logis, #Casernes

Tous les Bruyèrois connaissent ce lotissement nommé le Gai Logis.

Il était situé après le Lycée Jean Lurçat, dominant la voie ferrée et faisant face à l'Helledraye.

Si je parle à l'imparfait, c'est parce que je viens d'apprendre début janvier par mes amis Bruyèrois, que ce quartier est en cours de démolition.

Je me replonge alors dans ma photothèque de BRUYÈRES, mes dernières photos de ce quartier sont récentes puisqu'elles datent du 24 août 2014.

 Bien que n'étant pas le sujet principal sur cette photographie panoramique qui est une vue générale depuis l'Helledraye, le Gai Logis est bien visible à droite du Lycée Jean Lurçat.

24 août 2014 - (Cliquer sur les photos et CPA de cette publication pour les agrandir)

24 août 2014 - (Cliquer sur les photos et CPA de cette publication pour les agrandir)

Une autre photographie prise le 18 mai 2014 depuis le lieu-dit Le Hallier, en lisière de l'Helledraye.

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

Ma plus ancienne photographie du Gai Logis date du 06 août 2004, bientôt onze ans.

Il s'agit en fait d'un recadrage d'une photo prise avec mon premier réflex numérique, un Nikon D70. Appareil qui m'a convaincu de généraliser la photo numérique, même si avec du recul, je pense aujourd'hui qu'il avait certaines limites heureusement comblées depuis par le progrès technique.

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

La situation géographique du Gai Logis à BRUYÈRES :

Emplacement du lotissement Le Gai Logis (Cliquer sur la carte puis sur "Satellite" pour afficher la vue aérienne)

Mais quelle était l'origine du Gai Logis ?

Il suffit d'observer les cartes postales anciennes de BRUYÈRES pour avoir la réponse.

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

Le Gai Logis était une partie des casernes de l'ancien Quartier Mangin qui avait été aménagées en logements. Une autre partie des casernes a cédé la place au Lycée Jean Lurçat.

Un bataillon du 152 ème Régiment d'Infanterie en garnison à ÉPINAL, était basé dans la caserne Mangin de BRUYÈRES.

Ce régiment a été surnommé par les Allemands "Régiment des Diables Rouges" lors des combats du Vieil Armand en 1915.

La légende de la CPA parle également du 44 ème, il s'agit des casernes du 44 ème Régiment d'Infanterie qui faisaient face au Quartier Mangin. Elles étaient situées côté gare, à la place de l'ancienne gendarmerie. 

La comparaison de la première photo de cette publication avec la CPA, me permet de dire que les photographies ont été prises sous le même angle, depuis l'Helledraye.

Je prends comme point de repère, l'église l'Assomption-de-Notre-Dame de CHAMP-le-DUC.

Pour vérifier cette similitude, je commence par identifier sur la photographie, des lignes caractéristiques telles que routes, relief et lisières de forêt.

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

Puis je fais de même sur la carte postale ancienne.

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

Je superpose ensuite la CPA sur la photographie en me calant par rapport à l'église de CHAMP-le-DUC, puis en jouant sur le facteur de zoom de manière à faire coïncider les lignes directrices des deux images.

Certes, la superposition n'est pas parfaite pour deux raisons. La ligne de crête des massifs forestiers a évolué et si les photos ont été prises du même point de vue, la différence de focale utilisée a également une incidence.

J'applique ensuite un coefficient d'opacité de la CPA de 35%, 60% puis 75%.

Les trois images résultantes mettent en évidence la superposition.

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis
BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis
BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

Ce montage permet de situer le Lycée Jean Lurçat et le Gai Logis par rapport aux anciennes casernes de l'Infanterie.

Ces casernes ont été aménagées en logement.

Renseignements donnés par mes amis Bruyèrois, des logements étaient réservés au personnel de la papeterie MOUGEOT de LAVAL-sur-VOLOGNE.

N'étant pas sur place pour photographier le chantier de démolition du Gai Logis, je remercie vivement François MANGIN qui m'autorise à publier des photos dont il est l'auteur, pour illustrer ce chantier.

La démolition du Gai Logis - Photographies de François MANGIN, janvier 2015
La démolition du Gai Logis - Photographies de François MANGIN, janvier 2015
La démolition du Gai Logis - Photographies de François MANGIN, janvier 2015
La démolition du Gai Logis - Photographies de François MANGIN, janvier 2015
La démolition du Gai Logis - Photographies de François MANGIN, janvier 2015

La démolition du Gai Logis - Photographies de François MANGIN, janvier 2015

Mes photographies du Gai Logis, de 2004 à 2014.

06 août 2004
06 août 2004

06 août 2004

11 août 2005

11 août 2005

23 mars 2008, depuis le point de vue situé sur la route qui mène au Monument Américain, entre les Quatre Chemins et les Sept Frères.

23 mars 2008, depuis le point de vue situé sur la route qui mène au Monument Américain, entre les Quatre Chemins et les Sept Frères.

09 août 2009

09 août 2009

25 avril 2010

25 avril 2010

08 avril 2012

08 avril 2012

18 mai 2014

18 mai 2014

24 août 2014

24 août 2014

Mes autres Cartes postales Anciennes des casernes du 152e Régiment d'Infanterie :

BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis
BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis
BRUYERES-VOSGES : il était une fois le Gai Logis

Le Gai Logis qui disparait du paysage bruyèrois, c'est un peu comme quand les casernes du Quartier Barbazan ont été démolies pour faire place à une zone d'activités, ou comme quand la grande cheminée en briques de la Brasserie BEXON qui contrastait si bien avec l'Avison en arrière-plan, a été démontée.

Nombre de Bruyèrois qui ont résidé au Gai Logis dans leur enfance ou plus récemment, doivent éprouver aujourd'hui une certaine amertume. C'est en quelque sorte une partie de leur vie qui s'en va.

Je crois savoir qu'il y a un projet de construction de nouvelles maisons ou de logements pour personnes âgées.

N'étant pas sur place, j'invite les Bruyèrois qui pourraient apporter des précisions sur le devenir ou sur l'histoire de ce quartier, à le faire sous forme de commentaire à cette publication.

Bien entendu, je penserai à prendre quelques photos lors de mes futurs séjours à BRUYÈRES, pour illustrer cette évolution du paysage bruyèrois et compléter cet article.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>

Galeries CPA - PHOTOS BRUYÈRES

01-L'Avison

 

02-La Basse de l'Âne - Le Buemont

 

03-Le Bayeux - La place Léopold - l'Hôtel de Ville

 

04-Les Casernes

 

05-La Chapelle de la Roche et la Fontaine Saint Georges

 

06-Le Château - La Chapelle Saint Blaise - La Cabée

 

07-Chemin de Fer

 

 

09-Commerces-Hôtels-Restaurants-Cafés

 

10-Défilés - Divers

 

11-Ecoles

 

12-Eglise

 

14-Les Etangs de Monplaisir et Pointhaie

 

Gérardmer, chars de la Fête des Jonquilles 2013

 

A voir dans les Vosges

Articles récents

UTILISATION DES PHOTOS

A l'exception de quelques photographies pour lesquelles je cite l'auteur qui m'autorise à les publier, je suis l'auteur de toutes les photographies que je présente sur BRUYÈRES-VOSGES.

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation.

Toute personne désireuse d'utiliser une de mes photographies à des fins non commerciales, voudra bien m'en adresser la demande en utilisant le

Formulaire de contact (Cliquer sur le lien pour accéder au formulaire)

Je lui répondrai par courriel en lui demandant de préciser la source de la photo utilisée sous la forme :

" Photographie source blog

BRUYÈRES-VOSGES "

 http://www.bruyeres-vosges.fr/

Le demandeur auquel j'aurai accordé le droit d'utilisation pourra redimmensionner la photographie sans toutefois la recadrer.

Hébergé par Overblog