Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bruyères-Vosges

Bruyères-Vosges

Je développe ce blog depuis décembre 2005, afin de partager ma passion pour ma ville natale de Bruyères et ses environs. J'y présente photographies récentes et Cartes Postales Anciennes (CPA). J'y fais part de mes souvenirs et je décris des itinéraires de balade ainsi que les multiples sites touristiques à voir absolument.

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #bruyeres-vosges, #Fouchon, #Pointhaie, #Photos BRUYERES

Le 25 août 2015, nous devons nous rendre sur ÉPINAL, le temps est plutôt beau quand le soleil n'est pas masqué par ces gros cumulus qui prennent leur temps pour se déplacer. Le vent est faible en effet.

Nous décidons de faire un pique-nique rapide au bord de l'étang de Pointhaie, face à la montagne de Fouchon.

BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015

Étang de Pointhaie

Pendant le pique-nique, je scrute souvent le ciel en espérant avoir la possibilité de prendre quelques photos.

Le pique-nique terminé, le soleil fait son apparition, les cumulus en sont encore bien distants. Nous sommes pressés mais je prends tout de même le temps de faire quelques photos avant de partir sur ÉPINAL.

En fait, je ferai le tour de l'étang au pas de charge et j'irai même jusqu'à l'Oratoire et la Crypte de la ferme des Anges.

J'ai déjà publié les photos de l'Oratoire et de la Crypte (Voir le lien en fin de cette publication).

Il me restait à publier les photographies de l'étang de Pointhaie. Il est temps car la fin de l'année 2015 approche.

BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015

Certes, prendre des photos à 13h00 n'est pas le meilleur moment de la journée pour le rendu car la lumière est quelque peu agressive. Je préfère nettement en début de matinée ou en fin de journée quand la lumière est plus douce, les paysages sont alors moins contrastés, moins durs.

Il y a cependant des jours où l'emploi du temps chargé ne permet pas d'attendre ces moments opportuns et il faut bien faire en fonction de ses possibilités.

C'était précisément le cas ce 25 août 2015.

Vous connaissez le faible que j'ai pour la photo panoramique. L'étang de Pointhaie se prête à merveille à la photo panoramique qui restitue la sensation d'espace.

Voici quelques-une de ces photos panoramiques obtenues par assemblage logiciel.

BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015

Nous étions déjà passé par Poinhaie la veille en fin de matinée mais le ciel était vraiment nuageux.

Je m'étais contenté de prendre deux photos. L'une motivée par l'envol des canards, l'autre par l'angle de vue sur la passerelle à fleur d'eau.

BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015
BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015

L'étang de Pointhaie est un lieu paisible remarquable. Il fait bon s'y arrêter, s'y promener et profiter des paysages.

Le tour de l'étang attire également nombre de sportifs qui viennent s'y dépenser et s'oxygéner.

Et il y a l'étang réservé à la pêche.

J'en profite pour faire revoir cette carte que j'avais pu acheter à l'espace Champerret à PARIS, au "Salon des vieux papiers".

BRUYÈRES-VOSGES, à l'étang de Pointhaie en août 2015

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Bruyeres-environs, #Tendon, #Cascade

Cette année 2015, le département des Vosges n'a pas échappé au réchauffement climatique. 

Il s'en est suivi un manque d'eau, avec un débit des cours d'eau très bas.

Rien de tel que de comparer des photographies de cascades prises à des périodes différentes pour s'en rendre compte.

Je vous propose deux exemples de comparaison.

- La Petite cascade de TENDON proche de BRUYÈRES.

- Le Saut du Bouchot à SAPOIS.

 

Voici tout d'abord une photographie de la Petite Cascade de TENDON prise le 18 août 2015.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Et deux autres prises cet été  également, le 25 août 2015.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Tout un chacun qui connait la Petite Cascade de TENDON, voit immédiatement sur ces trois photographies, que la dernière chute d'eau située à droite de la cascade n'est plus alimentée en raison du manque de débit. 

Pour vous permettre de comparer, voici deux photographies de la même cascade que j'avais prises avec un cadrage semblable, le 11 mai 2015.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.
Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Et pour faciliter la comparaison, un photomontage réalisé avec une photo prise en mai et une autre prise en août 2015.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Ce photomontage met clairement en évidence le manque de débit qu'il y avait cet été.

________________________________

 

Voyons maintenant le Saut du Bouchot.

Le hasard fait que j'y étais allé le 20 août 2014 et que j'y suis retourné le 20 août 2015. Juste un an après.

Le Saut du Bouchot est à un peu plus de 40 km de BRUYÈRES. 

Un itinéraire agréable pour s'y rendre est de passer par TENDON, LE THOLY, SAINT-AMÉ, VAGNEY et SAPOIS.

Le Saut du Bouchot est situé à environ un kilomètre à vol d'oiseau au Sud-Est de SAPOIS.

C'est une magnifique cascade qui présente une dénivelée de 28 mètres.

Voici d'abord la photo du Saut du Bouchot prise le 20 août 2015.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Puis une autre photo prise du même point de vue, le 20 août 2014.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Comme à TENDON, le débit est nettement inférieur cet été 2015.

Bien que cette différence de débit soit sans équivoque, voici tout de même un photomontage de comparaison.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Pour mes visiteurs qui ne connaitraient pas encore ce secteur des Vosges et qui auraient l'intention de s'y rendre, je suggère cette idée de balade facilement faisable sur une journée.

Départ le matin de BRUYÈRES, passage obligé par la Petite cascade et par la Grande cascade de TENDON, déjeuner par exemple à VAGNEY ou SAPOIS, le Saut du Bouchot l'après -midi et retour sur BRUYÈRES en passant par ROCHESSON, GÉRARDMER et la Vallée de la Vologne. Ce n'est qu'une proposition, tellement il y a de possibilités.

Je profite de cette publication pour présenter quelques autres photographies de la Petite Cascade de TENDON et du Saut du Bouchot à SAPOIS.

 

La Petite Cascade de TENDON le 18 août 2015

D'abord la chute d'eau supérieure,

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Puis la chute d'eau inférieure gauche. Le gros plan pourrait laisser penser que le débit est important mais ce n'est pas le cas.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

_________________________________

 

Le Saut du Bouchot.

Depuis ma première visite d'août 2014, je m'étais dit en regardant une carte détaillée, qu'il devait être possible de voir la partie supérieure de la cascade.

C'est précisément ce que j'ai fait cette année. Il suffit de remonter vers le parking, marcher sur le bord gauche de la route en direction du pont sur le Bouchot (attention à la circulation), puis tout de suite après le pont, suivre le sentier jusqu'à atteindre une plateforme qui donne une vue splendide sur la partie supérieure du Saut du Bouchot.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.
Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.
Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Cette plateforme donne également une vue plongeante sur la chute principale du Saut du Bouchot mais l'orientation en contrejour n'était pas favorable à la photographie en ce début d'après-midi du mois d'août.

Ci-dessous, c'est une photographie de la cute d'eau inférieure du Saut du Bouchot, que j'ai prise le 20 août 2014 sous un angle différent.

Été 2015, quand l'eau vient à manquer dans les Vosges.

Ce ne sont pas les cascades qui manquent dans les Vosges, je compte bien pouvoir m'y rendre en période hivernale pour photographier des cascades de glace. Également au printemps à la fonte des neiges quand le débit est des plus importants.

C'est tout l'avantage des saisons de permettre de faire des photographies différentes d'un même paysage.

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Bruyeres-environs, #CHAMP-le-DUC

Si CHAMP-le-DUC est célèbre pour son église romane de toute beauté, j'y ai consacré l'article Voisine de BRUYÈRES-VOSGES : l'église Notre Dame de CHAMP-le-DUC", il y a un autre centre d'intérêt beaucoup moins visible.

Certes en comparaison, il n'est pas sur la même échelle que l'église romane, mais il est tout de même intéressant à connaître et à voir, il s'agit du travail à ferrer.

Le travail à ferrer de CHAMP-le-DUC

Le travail à ferrer de CHAMP-le-DUC

Ce travail est situé non loin de la Mairie de CHAMP-le-DUC.

Je me souviens avoir observé plusieurs fois dans ma jeunesse, le maréchal ferrant de CHAMP-le-DUC qui ferrait un cheval immobilisé dans ce travail fixe.

Depuis, j'ai eu plusieurs fois l'occasion de passer à proximité, sans prendre le temps de m'y arrêter.

Cette année, je me suis décidé le 11 mai, à y aller spécialement pour le photographier afin de présenter ce témoin du passé sur BRUYÈRES-VOSGES.

L'emplacement du travail à ferrer de CHAMP-le-DUC

Le travail est principalement constitué d'un châssis en bois dont quatre pieux de forte section sont solidement fixés au sol. 

CHAMP-le-DUC : un travail à ferrer, témoin du passé

Des sangles en cuir passées sous le ventre de l'animal, étaient suspendues à des chaines, elles-mêmes accrochées à des axes longitudinaux en partie haute du châssis. 

Un treuil à cliquet anti-retour permettait d'enrouler les chaines autour de l'axe en rotation, permettant ainsi de tendre les sangles en cuir afin d'immobiliser l'animal.

CHAMP-le-DUC : un travail à ferrer, témoin du passé

Sans remonter très loin dans les années précédentes, je me souviens avoir vu les sangles aujourd'hui disparues. Peut-être ont-elles été justement enlevées afin de ne pas disparaître. Je ne sais pas.

Toujours est-il que ce travail à ferrer est un témoin du passé qu'il est important de préserver.

Le travail servait à l'époque pour ferrer les bœufs utilisés dans les travaux agricoles et les chevaux, avant qu'ils ne soient remplacés par le tracteur et les véhicules à moteur.

Les bœufs utilisés dans les travaux agricoles.

Les bœufs utilisés dans les travaux agricoles.

Les bœufs n'étaient pas seulement utilisés dans les travaux agricoles. Comme le montre la carte postale ancienne ci-dessous,  ils tractaient des charrettes de blessés pendant la première guerre mondiale.

CHAMP-le-DUC : un travail à ferrer, témoin du passé

Quant au cheval, c'est une force de la nature mise à contribution dans bien des domaines. Je crois que la plus spectaculaire est bien le débardage dans les forêts vosgiennes.

Un passé qui n'est finalement pas si loin et qu'il est bon de rappeler.

§§§§§§§§§§§§§§§

Deux sites dont je recommande la visite :

Voir les commentaires

Publié le par Philippe Poix
Publié dans : #Bruyeres-environs

Je m'étais toujours dit qu'il faudrait que je m'arrête à SAINT-JEAN-DU-MARCHÉ pour photographier l'Oratoire de Saint Jean-Baptiste situé à la sortie du village avant la bifurcation des routes de TENDON et REHAUPAL.

SAINT-JEAN-DU-MARCHÉ est une ancienne commune située à 11 km de BRUYÈRES et rattachée depuis janvier 1973 à LA-NEUVEVILLE-DEVANT-LÉPANGES. 

Ce 19 août 2015 matin, l'occasion est trop belle. le soleil est radieux, bien orienté par rapport à l'oratoire, c'est l'occasion ou jamais de prendre quelques photographies que je vous présente.

L'Oratoire de Saint-Jean Baptiste à SAINT-JEAN-du-MARCHÉ
L'Oratoire de Saint-Jean Baptiste à SAINT-JEAN-du-MARCHÉ
L'Oratoire de Saint-Jean Baptiste à SAINT-JEAN-du-MARCHÉ
L'Oratoire de Saint-Jean Baptiste à SAINT-JEAN-du-MARCHÉ

Dommage que je n'ai pas photographié la plaque de l'oratoire en gros plan, je dois me contenter d'un recadrage.

L'Oratoire de Saint-Jean Baptiste à SAINT-JEAN-du-MARCHÉ

Il est gravé sur la plaque:

A SAINT JEAN-BAPTISTE

LA PAROISSE RECONNAISSANTE

1950 - 1944

Cela signifie-t-il que cet oratoire a été édifié en reconnaissance après la guerre ?

Je n'ai hélas pas trouvé de renseignement sur cet oratoire et je n'ai pas la réponse.

Toute précision apportée par un visiteur par commentaire à cette publication sera la bienvenue. Avec mes remerciements anticipés.

Je recommande à mes visiteurs de se rendre sur le site "Connaissance et Sauvegarde des Oratoires" qui explique bien la définition et les origines des oratoires.

Au chapitre des restaurations, vous pourrez lire entre autres, un article sur la restauration de l'oratoire de la Ferme des Anges à BRUYÈRES.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>

Galeries CPA - PHOTOS BRUYÈRES

01-L'Avison

 

02-La Basse de l'Âne - Le Buemont

 

03-Le Bayeux - La place Léopold - l'Hôtel de Ville

 

04-Les Casernes

 

05-La Chapelle de la Roche et la Fontaine Saint Georges

 

06-Le Château - La Chapelle Saint Blaise - La Cabée

 

07-Chemin de Fer

 

 

09-Commerces-Hôtels-Restaurants-Cafés

 

10-Défilés - Divers

 

11-Ecoles

 

12-Eglise

 

14-Les Etangs de Monplaisir et Pointhaie

 

Gérardmer, chars de la Fête des Jonquilles 2013

 

A voir dans les Vosges

Articles récents

UTILISATION DES PHOTOS

A l'exception de quelques photographies pour lesquelles je cite l'auteur qui m'autorise à les publier, je suis l'auteur de toutes les photographies que je présente sur BRUYÈRES-VOSGES.

Mes photographies ne sont pas libres de droit d'utilisation.

Toute personne désireuse d'utiliser une de mes photographies à des fins non commerciales, voudra bien m'en adresser la demande en utilisant le

Formulaire de contact (Cliquer sur le lien pour accéder au formulaire)

Je lui répondrai par courriel en lui demandant de préciser la source de la photo utilisée sous la forme :

" Photographie source blog

BRUYÈRES-VOSGES "

 http://www.bruyeres-vosges.fr/

Le demandeur auquel j'aurai accordé le droit d'utilisation pourra redimmensionner la photographie sans toutefois la recadrer.

Hébergé par Overblog